tremblant, ante

TREMBLANT, ANTE

(tran-blan, blan-t') adj.
Qui tremble.
Un corps tout tremblant de vieillesse et de maladies [BALZ., liv. I, lett. 9]
Après qu'il m'eut dit cela, je me tins debout tout tremblant [SACI, Bible, Daniel, X, 11]
Et mes genoux tremblants se dérobent sous moi [RAC., Phèdre, I, 3]
Voici la lettre de M. Orgon.... il l'a écrite d'une main si tremblante que vous n'en reconnaîtrez pas l'écriture [LESAGE, Crisp. riv. de son maître, 6]
Pièce de bœuf tremblante, pièce de bœuf si grosse et si entrelardée de graisse, qu'elle tremble au moindre mouvement. Maladie tremblante, maladie des bêtes ovines.
Qui remue sous les pas. Pont tremblant.
Les Anglais mirent dessus des planches tremblantes qui appuyaient d'une part à la brèche, et de l'autre à la contrescarpe [RAYNAL, Hist. phil. X, 16]
Par extension, il se dit de la voix qui n'est pas ferme.
La chèvre a quelque chose de tremblant et de sauvage dans la voix, comme les rochers et les ruines où elle aime à se suspendre [CHATEAUBR., Génie, I, V, 5]
Il se dit aussi de l'ondulation d'une lumière.
Et, pour guider son cours, la lune complaisante Éclaire au loin les eaux de sa clarté tremblante [DELILLE, Én. VII]
Fig. Qui est rempli de crainte.
Elle, à cette prière, encor demi-tremblante [CORN., Théod. IV, 6]
Sa politique [de Clément VII], tantôt trop tremblante, et tantôt trop précipitée [BOSSUET, Var. VII, 50]
Je vous ai vu cent fois, sous sa main bénissante, Courber servilement une épaule tremblante [BOILEAU, Lutr. IV]
Tremblants sur une terre qui tremblait sous leurs pieds [BUFF., 7° ép. nat. Œuv. t. XII, p. 222]
S. m.Terme de musique. Modification des jeux de l'orgue, qui les fait trembler à volonté. Il y a un tremblant à vent ouvert et un tremblant à vent doux.
S. f. Tremblante, gymnote électrique et torpille.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Grosse et tremblante piece de bœuf salé [NOEL DUFAIL, Cont. d'Eutrap. ch. XXII, f° 122, dans POUGENS]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    TREMBLANT. Ajoutez :
    Pièce tremblante, pièce de bœuf cuite si à point et si juteuse qu'elle tremble quand on la touche.
    Nous dirons seulement par occasion, que, pour la pièce de bœuf tremblante, l'endroit le plus entrelardé de gras et de maigre est toujours le meilleur [DE COURTIN, la Civilité française, p. 109, Paris, 1695]