tremper

(Mot repris de trempera)

tremper

v.t. [ du lat. temperare, modérer, de tempus, temporis, temps, conjoncture ]
1. Plonger dans un liquide ; imbiber d'un liquide : Tremper son doigt dans un désinfectant baigner, immerger imprégner
2. Soumettre un produit à la trempe : Tremper du fer.
3. Donner de la force d'âme, du caractère à : Traverser de telles épreuves les a trempés affermir, aguerrir, endurcir
v.i.
1. Demeurer quelque temps dans un liquide : La vaisselle trempe dans l'évier.
2. Participer à une action condamnable : Il a trempé dans un détournement de fonds.

tremper


Participe passé: trempé
Gérondif: trempant

Indicatif présent
je trempe
tu trempes
il/elle trempe
nous trempons
vous trempez
ils/elles trempent
Passé simple
je trempai
tu trempas
il/elle trempa
nous trempâmes
vous trempâtes
ils/elles trempèrent
Imparfait
je trempais
tu trempais
il/elle trempait
nous trempions
vous trempiez
ils/elles trempaient
Futur
je tremperai
tu tremperas
il/elle trempera
nous tremperons
vous tremperez
ils/elles tremperont
Conditionnel présent
je tremperais
tu tremperais
il/elle tremperait
nous tremperions
vous tremperiez
ils/elles tremperaient
Subjonctif imparfait
je trempasse
tu trempasses
il/elle trempât
nous trempassions
vous trempassiez
ils/elles trempassent
Subjonctif présent
je trempe
tu trempes
il/elle trempe
nous trempions
vous trempiez
ils/elles trempent
Impératif
trempe (tu)
trempons (nous)
trempez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais trempé
tu avais trempé
il/elle avait trempé
nous avions trempé
vous aviez trempé
ils/elles avaient trempé
Futur antérieur
j'aurai trempé
tu auras trempé
il/elle aura trempé
nous aurons trempé
vous aurez trempé
ils/elles auront trempé
Passé composé
j'ai trempé
tu as trempé
il/elle a trempé
nous avons trempé
vous avez trempé
ils/elles ont trempé
Conditionnel passé
j'aurais trempé
tu aurais trempé
il/elle aurait trempé
nous aurions trempé
vous auriez trempé
ils/elles auraient trempé
Passé antérieur
j'eus trempé
tu eus trempé
il/elle eut trempé
nous eûmes trempé
vous eûtes trempé
ils/elles eurent trempé
Subjonctif passé
j'aie trempé
tu aies trempé
il/elle ait trempé
nous ayons trempé
vous ayez trempé
ils/elles aient trempé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse trempé
tu eusses trempé
il/elle eût trempé
nous eussions trempé
vous eussiez trempé
ils/elles eussent trempé

TREMPER

(tran-pé) v. a.
Mettre dans un liquide. Tremper son pain dans du vin, dans la sauce.
Pour confirmation du traité, on égorgea un loup, un bélier, un sanglier et un taureau ; les Grecs trempaient leurs épées dans le sang des victimes, et les barbares la pointe de leurs javelots [ROLLIN, Hist. anc Œuv. t. IV, p. 172, dans POUGENS]
Si l'on veut avoir du fer toujours de la même bonne qualité, il faut absolument proscrire cet usage, ne jamais tremper le fer chaud dans l'eau, et attendre, pour le manier, qu'il se refroidisse à l'air [BUFF., Hist. min. Introd. Œuv. t. VII, p. 76]
Tantôt, nous déployant ta pompe éblouissante, Pour colorer l'arbuste et la fleur et la plante, D'or, de pourpre et d'azur tu trempes tes pinceaux [DELILLE, Imag. v.]
Tremper la soupe, verser le bouillon sur les tranches de pain.
La soupe est trempée.... quand il a trempé la soupe au prisonnier [LAMART., Joc. V, 173]
Populairement et fig. Tremper une soupe à quelqu'un, lui donner une trempée, une correction.
Mouiller, imbiber d'un liquide. La pluie a trempé la terre.
Ce formidable amas de lances et d'épées, Qui du sang philistin jadis furent trempées [RAC., Ath. III, 7]
Où serait cette justice qui trempe ses flèches dans le sang du pécheur ? [MASS., Carême, Imp. fin.]
Sénèque disait en confidence à ses amis, que le lion [Néron] reviendrait promptement à sa férocité naturelle, s'il lui arrivait une fois de tremper sa langue dans le sang [DIDER., Cl. et Név. I, 46]
Chanterons-nous l'espoir, la tristesse ou la joie ? Tremperons-nous de sang les bataillons d'acier ? [A. DE MUSSET, Nuit de mai.]
Terme d'imprimerie. Tremper le papier, ou, absolument, tremper, imbiber d'eau le papier destiné à l'impression. Tremper de larmes, verser abondamment des larmes sur.
Bandeau, que mille fois j'ai trempé de mes pleurs [RAC., Mithr. V, 1]
Fig. Tremper ses mains dans le sang, donner la mort, commettre un meurtre, ou seulement l'ordonner, le conseiller.
Si Alexandre eût vaincu l'orgueil et la colère, et n'eût point trempé ses mains dans le sang de ses meilleurs amis. [VAUGEL., Q. C. III, 12]
Dans leur sang odieux [des Romains] j'ai pu tremper mes mains [RAC., Mithr. V, 5]
Elle voyait les principaux officiers du palais prêts à tremper leurs mains dans le sang du roi [FÉN., Tél. VIII]
Tremper dans le sang, avec un nom de chose pour sujet, faire une nécessité de donner la mort.
Ton honneur t'est plus cher que je ne te suis chère, Puisqu'il trempe tes mains dans le sang de mon père [CORN., Cid, V, 1]
Tremper son vin, y mettre beaucoup d'eau.
Tremper du fer, de l'acier, le plonger tout rouge dans de l'eau préparée pour le durcir.
Il est tout aussi facile de détremper l'acier que de le tremper ; il suffit pour cela de le faire rougir, et de le laisser refroidir lentement [THENARD, Traité de chim. t. I, p. 379, dans POUGENS]
Tremper à blanc, tremper rouge clair, etc. tremper l'acier lorsqu'il est chauffé à blanc, chauffé au rouge clair, etc. Tremper en paquet, voy. TREMPE, n° 3. Fig.
Trempez, durcissez vos cœurs de fer dans votre vile décence, rendez-vous méprisables à force de dignité [J. J. ROUSS., Ém. IV]
V. n. Demeurer quelque temps dans l'eau ou dans un autre liquide. Le papier, le linge trempe. Faire tremper de la morue pour la dessaler.
Les oiseaux de rivage, montés sur de hautes jambes nues, y entrent [dans l'eau] assez avant pour que leur corps y trempe [BUFF., Ois. t. XV, p. 209]
Fig.
Vos mains n'ont point trempé dans le sang innocent ? [RAC., Phèdre, I, 3]
Fig. Être complice, participer à.
Qu'avais-je contre vous ou fait ou projeté, Pour me faire tremper en votre lâcheté ? [CORN., Suiv. V, 6]
Ma foi, monsieur, si Scapin vous fourbe, je m'en lave les mains, et vous assure que je n'y trempe en aucune façon [MOL., Scapin, III, 6]
Jamais l'aimable sœur des cruels Pallantides Trempa-t-elle aux complots de ses frères perfides ? [RAC., Phèdre, I, 1]
Je n'aime pas un homme que je ne puis aborder le premier, ni saluer avant qu'il me salue, sans m'avilir à ses yeux, et sans tremper dans la bonne opinion qu'il a de lui-même [LA BRUY., V]
Loi qui ordonne de révéler les conspirations auxquelles même on n'a point trempé [MONTESQ., Esp. XII, 17]
On assure que Despréaux et son ami Racine trempèrent dans l'élection de l'abbé de Mauroy, par le seul motif d'écarter Fontenelle, son concurrent [D'ALEMB., Élog. J. Test. de Mauroy.]
J'ai vu, monsieur, votre notice d'un fragment de Longus nouvellement découvert, c'est-à-dire votre apologie au sujet de cette découverte dans laquelle on vous accusait d'avoir trempé pour quelque chose [P. L. COUR., Lett. à M. Renouard.]
Se tremper, v. réfl. Être mis dans un liquide.
Leurs vaillantes mains Se tremperont bien mieux au sang des Africains [CORN., Cid, III, 6]
Recevoir la trempe.
L'acier est le seul métal qui soit susceptible de se tremper ou de se durcir par un refroidissement subit ; ni le cuivre, ni l'argent, ni l'or, ni aucun des autres métaux, sous un état quelconque, ne paraissent jouir de cette propriété [THENARD, Traité de chim. t. I, p. 379, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et lace l'eaume [le heaume] qui si fu dur tenprez [, Ronc. p. 36]
  • XIIIe s.
    Comme les grosses gotes sunt bones seur les grosses herbes por bien tremper [, Psautier, f° 186]
    Et Renart li a fet la lope, Por ce que si tost le deçoit, Et li chaitis ne s'aperçoit, Et il li trempe la corroie [l'allèche] [, Ren. 10247]
    Douz foiz le jor faisoit tramper [tremper la soupe], Por repaistre les familleuz [RUTEB., 44]
    Le branc que on li çaint moult bons fevres forja, Puis le parfist Galans qui un an le tempra [, Ch. d'Ant. V, 127]
    Son vin trempoit [Louis IX] par mesure, selonc ce qu'il veoit que le vin le pooit soufrir [JOINV., 193]
  • XIVe s.
    Mais aucuns qui se voient en fortune tramper, Cuident aucune fois jusques au ciel oser [, Guesclin. 15180]
  • XVIe s.
    Je trempe mon vin plus souvent à moitié, parfois au tiers d'eau [MONT., IV, 290]
    Jean Hus et Hierosme de Prague, lesquels après longues prisons et disputes furent bruslez, le dernier ayant trempé un an dans un cachot [D'AUB., Hist. I, 67]
    Montluc en ses escrits s'excuse d'avoir trempé en cet affaire [ID., ib. I, 234]
    Voilà Monsieur baffoué des principaux des siens qui n'avoient point trempé à l'entreprise [ID., ib. II, 477]
    Soudainement après le combat on les veit à Rome sur la place, avec leurs chevaux tous trempez de sueur [AMYOT, Cor. 4]
    Il s'osta de dessus sa teste le chapeau de fleurs qu'il y avoit, et, le trempant luy mesme dedans une liqueur de parfum, le luy envoya [ID., Pélop. 55]
    L'homme sage doit tremper sa parole en sens et en raison, premier que de la prononcer [ID., Phoc. 7]
    N'ayant pas le pied ferme, pource que la terre, y estant fort trempée, glissoit [ID., Alex. 101]
    En automne, nous commençons à boire moins, et moins trempé [PARÉ, Introduct 14]
    Des vins pressés ou raqués, trempés, allongés et autres de mesnage. - Dans deux ou trois jours le premier trempé ou despensé sera tiré de la cuve et entonné comme le vin [O. DE SERRES, 219]
    Trop n'y pourront sejourner les olives, pourveu qu'elles trempent tousjours [ID., 843]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, treinpé ; provenç. temprar, trempar ; espagn. templar ; portug. temperar ; ital. temprare ; du latin temperare (d'où, avec métathèse de l'r, tremper).

tremper

TREMPER. v. tr. Mouiller une chose en la mettant dans quelque liquide. Tremper un linge dans de l'eau. Tremper du pain un biscuit dans du vin. Tremper sa plume dans l'encre. Se tremper dans l'eau.

Fig., Tremper ses mains dans le sang, Commettre un meurtre, ou seulement l'ordonner, le conseiller, y consentir. Ses mains se trempèrent dans le sang.

TREMPER signifie spécialement et absolument Plonger de l'acier, du fer rougi, etc., dans un liquide froid pour le rendre dur et élastique. Tremper une lame. De l'acier, du verre trempé.

Il signifie aussi Imbiber d'un liquide. Tremper son mouchoir de larmes.

Tremper la soupe, Verser le bouillon sur les tranches de pain.

Tremper son vin, Y mettre de l'eau. Du vin trempé d'eau.

La pluie a trempé la terre, Il a plu abondamment et la terre est imprégnée d'eau.

En termes d'Imprimerie, Tremper le papier ou, absolument, Tremper, Imbiber d'eau, humecter le papier destiné à l'impression, pour lui donner de la souplesse. Tremper à la main. Tremper au balai.

TREMPER signifie figurément Rendre ferme, fort. Ces épreuves avaient trempé son âme. Son coeur s'était trempé dans l'adversité.

TREMPER s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie Demeurer quelque temps dans l'eau ou dans un autre liquide. Il y a déjà deux jours que ce linge trempe. Laissez tremper ce cuir dans l'eau. Faire tremper de la morue pour la dessaler. Il faut mettre tremper ces haricots, ces pruneaux pour les amollir. La viande qui trempe trop longtemps perd tout son suc.

Fig., Tremper dans un crime, dans une conspiration, En être complice. Il n'a pas trempé dans ce crime, dans ce complot.

Le participe passé TREMPÉ s'emploie adjectivement. Cet homme est tout trempé, il a ses habits trempés, Il a été mouillé. On dit familièrement Être trempé comme une soupe.

Il est tout trempé de sueur se dit d'un Homme qui a beaucoup transpiré, qui est couvert de sueur.

Fig., Un esprit bien trempé, une âme bien trempée, Un esprit, une âme d'une qualité vigoureuse.

tremper

Tremper, Semble qu'il vient de Temperare, Madefacere, Intingere, Perfundere.

Mouiller et tremper en quelque liqueur, Insuccare.

Se tremper et amollir, Macerescere.

Fay que les chairs trempent, Fac vt iaceant in aqua carnes.

Trempez en sang, Imbuti sanguine.

Estre fort trempé et mouillé, Madere, Commadere, Permadere.

A demi trempé, Semimadidus.

Synonymes et Contraires

tremper

verbe tremper
1.  Littéraire. Donner de la force à.
3.  Participer à une affaire louche.
Traductions

tremper

(tʀɑ̃pe)
verbe transitif
1. mettre dans un liquide tremper ses pieds dans l'eau
2. mouiller tremper ses vêtements de sueur

tremper

eintauchen, abhärten, eintunken, hart machen, härten, stählen, tauchen, tunken, durchnässen, einweichendip, soak, temper, harden, drench, immerse, steep, dunk, season, steel, toughenharden, indompelen, soppen, stalen, indopen, temperen, dopen, (laten) weken, aanlengen, betrokken zijn (bij), dompelen, dippen, doordrenken, wekenהשרה (הפעיל), טבל (פ'), טָבַלendurir, immergir, sucar, tremparhardi, trempiempapar, mojar, botar, endurecer, sumergir, templar, empaparse, poner en remojobasuh, membasuh, merendamendurecer, enrijar, imergir, temperar, ensopar, ficar ensopado, molharînmuiaмакать, замачивать(ся), намочить, мокнутьμουσκεύω, βυθίζω, καταβρέχω, μουλιάζωintingere, inzuppare, ammollare, annacquare, immergere, infradiciareيُبَلِّلُ, يَغْمِس, يَنْقِعُnamočit, promočitdyppe, gennembløde, lægge i blødkastaa, kastella läpimäräksi, liottaanamočiti, smočiti do kože, umočitiちょっと浸す, びしょぬれにする, 浸す잠기다, (...을 ...에) 잠깐 담그다, 흠뻑 적시다dyppe, gjennombløtezanurzyć, zmoczyćblöta, doppa, dränkaแช่, จุ่ม, ทำให้เปียกdaldırmak, ıslatmak, sırılsıklam etmeklàm ướt sũng, ngâm, nhúng浸湿, 浸透,
verbe intransitif
1. être plongé dans un liquide faire tremper qqch
2. figuré participer à tremper dans un complot

tremper

[tʀɑ̃pe]
vt
(= mouiller) → to soak, to drench
se faire tremper → to get soaked, to get drenched
(= plonger) tremper qch dans → to dip sth in, to dip sth into
tremper sa main dans l'eau → to dip one's hand in the water
vi
(= être dans un liquide) → to soak
faire tremper → to soak
(fig) tremper dans → to be involved in, to have a hand in [tʀɑ̃pe] vpr/vi (= se baigner) → to have a quick dip