trempis

TREMPIS

(tran-pî) s. m.
Liqueur acide dans laquelle on plonge les pièces de cuivre, pour les nettoyer. Lavage des matières colorantes dont se sert le peintre. Atelier où l'amidonnier fait son travail. Eau dans laquelle on a trempé la morue. Endroit où les harengères mettent dessaler le poisson.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Deffend icelle chambre, pendant ledit danger de peste, à tous vendeurs et tailleurs de poisson de mer et autres de semblable estat, de faire aucuns trempis ou lavemens au dedans de cette ville [, Ord. des rois de Fr. t. II, p. 386]

ÉTYMOLOGIE

  • Trempe.