triége

TRIÉGE

(tri-è-j') s. m.
Canton de bois, lieu dit (voy. LIEU au Supplément).
La vaste plaine qui nous sépare de la Seine est de nouveau remplie de travailleurs, surtout dans la partie située vers Quatre-Mares et Sotteville, où l'herbe est encore sur pied dans la plupart des triéges [, Extr. du Journ. de Rouen, dans Journ. offic. 31 juill. 1875, p. 6141, 2e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. TRIAGE, n° 3, dont triége est une forme provinciale.