triage

triage

n.m.
Action de trier, de répartir en choisissant : Une gare de triage.

TRIAGE

(tri-a-j') s. m.
Action de trier.
Le membre [du conseil] de la régence viendrait accompagné des deux maîtres des requêtes avec qui il en aurait fait [des placets] les renvois et les triages [SAINT-SIMON, 423, 119]
Aucun homme lettré de confiance, entre les mains duquel je pusse déposer mes papiers pour en faire après moi le triage [J. J. ROUSSEAU, Confess. X]
Action d'enlever à la main les pailles ou autres corps étrangers dont la batterie n'aurait pu débarrasser la laine. Action par laquelle on sépare les différents caractères d'imprimerie qui sont mêlés. Opération par laquelle on visite les feuilles de papier pour en ôter les petites taches et séparer les feuilles déchirées Opération par laquelle on sépare une partie métallique du minerai d'avec la roche dont cette partie est enveloppée. Terme de monnaie. Opération qui consiste à trier les pièces qui excèdent le poids pour les refondre.
Absolument, personnes choisies.
Il ne faut pas qu'il [Ménage] demeure seul ; la variété et la cohue lui plaisent, comme le triage plaît aux autres, [, Anti-menagiana, p. 187]
La comtesse d'Ayen et Mme de Caylus excellèrent à les jouer [Esther et Athalie] devant le roi et le triage le plus étroit et le plus privilégié chez Mme de Maintenon [SAINT-SIMON, 66, 102]
Terme d'eaux et forêts. Certains cantons de bois, eu égard aux coupes qu'on en fait. On coupe cette année tant d'arpents dans tel triage. Se dit plus ordinairement de la circonscription dans laquelle est renfermée la surveillance d'un garde.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    De cecy l'on n'est incertain Au cas d'un commun labouraige, Voir que du bled se faict triage [, Tr. d'alchim. 816]
  • XVIe s.
    Qu'on le rende [le jeune homme] delicat au chois et triage de ses raisons, et aymant la pertinence et par consequent la briefveté [MONT., I, 167]
    Il y a un puits dans les bois, au triage de la vente aux brebis [ALCRIPPE, Nouv. fabrique des exc. traits de verité, édit. JEANNET, p. 28]

ÉTYMOLOGIE

  • Trier.

triage

TRIAGE. n. m. Action de trier, de choisir ou Résultat de cette action. Faire le triage.

En termes de Chemins de fer, Gare de triage, Ensemble de voies de garage où les wagons de marchandises sont triés et groupés suivant leur destination.

triage


TRIAGE, s. m. *TRIâILLE, s. fém. [mouillez les ll au 2d.] Triage se dit de l'action de trier, de choisir, et de la chôse triée, choisie. Faire le triage: voilà un beau triage. = * Triâille, rebut de ce qu'on a choisi, trié, est un gasconisme. Cartes de triâille; de la triâille de café.

Synonymes et Contraires

triage

nom masculin triage
Action de classer.
Traductions

triage

Auswahl

triage

sort

triage

[tʀijaʒ] nm
(CHEMINS DE FER)shunting
(= gare) → marshalling yard