tribunal

(Mot repris de tribunaux)

tribunal

n.m. [ mot lat. signif. « tribune », de tribunus, tribun ] [tribunaux].
1. Juridiction formée d'un ou de plusieurs magistrats : Comparaître devant le tribunal. Le tribunal administratif.
2. Ensemble des magistrats qui composent une telle juridiction : Le tribunal se prononcera demain cour, parquet
3. Lieu où siègent les magistrats : Ils attendent devant le tribunal.
4. Fig., litt. Ce que l'on considère comme jouant le rôle d'un juge : Le tribunal de l'histoire.

TRIBUNAL

(tri-bu-nal, au pluriel, tribunaux) s. m.
Siége du juge, du magistrat. Être assis sur un tribunal.
Plus grand aux yeux de Dieu lorsque, dans le fond d'une sombre allée et sur un tribunal de gazon, il avait assuré le repos d'une pauvre famille, que lorsqu'il décidait des fortunes les plus éclatantes sur le premier trône de la justice [FLÉCH., Lamoignon.]
Juridiction d'un magistrat ou de plusieurs qui jugent ensemble ; les magistrats mêmes. Tribunal civil. Tribunal criminel. Tribunal de première instance. Tribunal d'appel.
La justice passe du prince dans les magistrats, et du trône elle se répand dans les tribunaux [BOSSUET, le Tellier.]
Un tribunal de sang te condamne au supplice [VOLT., Alz. v, 4]
Il fallut toujours rendre la justice ; point de société sans tribunal [ID., Hist. parl. av.-propos.]
Prendre la voie des tribunaux, avoir recours à la justice pour faire décider une affaire. Tribunal révolutionnaire, celui qui fut établi par la Convention en 1793. Tribunal de famille, assemblée de parents qui jugent les contestations élevées entre mari et femme, père et mère, frère et sœur, etc. Le tribunal des maréchaux de France, l'assemblée des maréchaux de France devant laquelle se portaient certaines affaires relatives au point d'honneur. À Rome, tribunal domestique, assemblée d'agnats présidée par le père de famille pour punir certains méfaits domestiques.
L'institution du tribunal domestique suppléa à la magistrature établie chez les Grecs [MONTESQ., Esp. VII, 10]
Lieu où siégent des juges.
Le peuple au tribunal précipite ses pas [VOLT., Tancr. III, 3]
Le tribunal de la pénitence, ou, simplement, le tribunal, le confessionnal, où le prêtre administre le sacrement de la pénitence.
Ces tribunaux de miséricorde, qui justifient ceux qui s'accusent [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Je dois demain, je dois dans quelques jours comparaître au tribunal de la pénitence [BOURDAL., 13e dim. après la Pentecôte, Dominic. t. III, p. 374]
Et cependant vous vous retrouvez le même au sortir du tribunal [MASS., Carême, Rechute, 1]
Le tribunal de Dieu, la justice de Dieu.
Si, sortant du palais des rois, elle [Mme de Montausier] se fût trouvée devant le tribunal de Dieu, je ne parlerais de sa mort qu'en tremblant [FLÉCH., Mme de Mont.]
Ce fut alors qu'elle [Mme d'Aiguillon] épancha son âme devant Dieu, avant qu'elle parût devant son redoutable tribunal [ID., Aiguillon.]
Il se dit de la juridiction de choses morales que l'on considère comme des juges. Le tribunal de l'opinion publique, de la postérité.
L'honneur a son tribunal, et la médisance a le sien [RAYNAL, Hist. phil. XIII, 5]
Fig. Ce qui juge en nous-mêmes. Le tribunal de la conscience.
Quel plus doux sommeil, plus libre et plus tranquille, se peut-on imaginer, que celui qui se prend après s'être recueilli de la sorte [avoir fait son examen de conscience chaque soir], avoir rendu de tels comptes devant le tribunal intérieur et s'être endormi sur de semblables méditations ? [LAMOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Sénèque.]
Chacun s'est fait à soi-même un tribunal où il s'est rendu l'arbitre de sa croyance [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Le premier tribunal où il monta [M. de Lamoignon] fut celui de sa conscience pour y sonder le fond de ses intentions [FLÉCH., Lamoignon.]
Fig. Un tribunal de littérature, un salon où l'on s'occupe de littérature et de choses d'esprit.
J'aimerais cent fois mieux une fille simple et grossièrement élevée qu'une fille savante et bel esprit qui viendrait établir dans ma maison un tribunal de littérature dont elle se ferait la pédante [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Terme d'architecture. La partie postérieure des basiliques, qui a souvent la forme d'un hémicycle.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Lors le commanda Pilate amener devant luy à son siege tribunal, où il se seoyt [, Perceforest, t. VI, f° 123]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. et esp. tribunal ; ital. tribunale ; du lat. tribunal, dérivé de tribunus, tribun.

tribunal

TRIBUNAL. n. m. Siège du juge, du magistrat. Quand le juge est dans son tribunal, est sur son tribunal.

Il désigne aussi la Juridiction d'un magistrat, la réunion de plusieurs juges qui siègent ensemble. Tribunal civil. Tribunal de première instance. Tribunal de police correctionnelle. Tribunal de simple police. Les tribunaux militaires. Tribunal de commerce. Comparaître devant un tribunal. Cette affaire sera portée devant les tribunaux. S'adresser aux tribunaux. Le tribunal appréciera. Le tribunal a prononcé. Les tribunaux en décideront. À la rentrée des tribunaux.

Prendre la voie des tribunaux, Avoir recours à la justice, pour faire décider une affaire.

Tribunal des maréchaux de France, Assemblée des maréchaux de France devant laquelle se portaient certaines affaires relatives au point d'honneur.

Tribunal révolutionnaire, Tribunal établi par la Convention et dont les jugements étaient sans appel.

En termes religieux, Le tribunal de la pénitence, Le lieu où l'on administre le sacrement de pénitence.

Fig., Le tribunal de la conscience, La conscience même. On dit dans le même sens : Cet homme est condamné à son propre tribunal.

Fig., Le tribunal de Dieu, La justice de Dieu. Il le cita en mourant au tribunal de Dieu. On dit dans un sens analogue : Le tribunal de l'opinion publique, de la postérité.

Traductions

tribunal

Tribunal, gericht, gerechttribunal, court, justice, lawrechtbank, gerecht, gerechtsgebouw, tribunaal, balieבית-דין (ז), בית-משפט (ז), ערכאה (נ), עַרְכָּאָה, בֵּית-דִּין צֶדֶק, בֵּית-מִשְׁפָּט, בית עיןمحكمة, مَحْكَمَةсъдtribunál, soudní dvùr, souddomstol, ret, tribunalδικαστήριοtribunalotribunal, juzgadoدادگاه, محکمهtuomioistuin, oikeusistuin, oikeustribunalbíróságtribunale, foro裁き, 法廷, 裁定委員会재판소, 법원, 법정tribunalcurte de justiţie, for, tribunalсудdomstol, tribunalmahkeme), mahkemeсуд, трибунал法庭, 法院, 特别法庭suddomstol, tribunalsąd, trybunałศาล, ศาลยุติธรรมtòa, tòa án法院 (tʀibynal)
nom masculin pluriel tribunaux (tʀibyno)
1. ensemble des magistrats tribunal d'instance
2. bâtiment où l'on rend la justice être convoqué au tribunal

tribunal

[tribunaux] (mpl) [tʀibynal, o] nm
(DROIT)court
(MILITAIRE)tribunal
tribunal de grande instance nmHigh Court (Grande-Bretagne), Supreme Court (USA)
tribunal de police nmpolice court
tribunal d'instance nmmagistrates' court (Grande-Bretagne), district court (USA)
tribunal pour enfants nmjuvenile court