triomphal

Recherches associées à triomphal: triomphant, triomphe

triomphal, e, aux

adj.
1. Qui constitue une réussite éclatante : Une réélection triomphale brillant
2. Qui se fait avec éclat : Réserver un accueil triomphal à un chanteur chaleureux, enthousiaste ; 1. froid, glacial
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

triomphal

TRIOMPHAL, ALE. adj. Qui appartient, qui est relatif à un triomphe. Char triomphal. Arc triomphal. Couronne triomphale. Pompe triomphale. Marche triomphale. Une entrée triomphale.

Il signifie aussi Qui a le caractère d'un triomphe, d'un succès éclatant. Un accueil triomphal. Une élection triomphale.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

triomphal

Triomphal, convenant au triomphe, Triumphalis.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

triomphal


TRIOMPHAL, ALE, adj. TRIOMPHANT, ANTE, adj. TRIOMPHATEUR, subst. masc. TRIOMPHE, s. m. et fém. TRIOMPHER, v. n. [Tri-onfal, fale, fan, fante, fa-teur, fe, : 2e lon. 3e lon. au 3e et au 4e, e muet au 6e, é fer. au dern.] Triomphe, s. m. est 1°. cérémonie pompeûse, qu'on fesait chez les Romains à l'entrée d'un Général d'armée, lorsqu'il avait remporté quelque grande victoire. "Le Sénat lui décerna le triomphe: la pompe d' un triomphe; char de triomphe. "La gloire ne suit pas toujours le triomphe. L. F. = 2°. Il se dit des victoires et des grands succês de la guerre. "Les triomphes d'Alexandre. = Fig. le triomphe de la Foi, de la vertu, du vice.
   Laissons aux Grands du siècle, aux tyrans, aux impies,
   Leur triomphe aparent.
       Le Franc.
"Plus les obstacles se montrent nombreux et puissans, plus le triomphe a de gloire et d'éclat. Neuville. = II. Triomphe, s. f. à certains jeux de cartes, est la couleur de la carte qu' on retourne. "De quoi est la triomphe? La triomphe est de coeur. — En st. proverb. on dit: voilà de quoi est la triomphe; de quoi il s'agit présentement.
   TRIOMPHER, a le sens de triomphe, s. m. "Pompée triompha trois fois. Scipion triompha de l'Afrique. "Ce Prince a triomphé de tous ses énemis. = FIG. Triompher de ses envieux, de ses rivaux. — Triompher de ses passions; les vaincre, les surmonter. = V. n. sans régime. Exceller. "Quand il est sur cette matière, il triomphe. "Ce Peintre triomphe, quand il peint les chevaux. = Être ravi de joie: "Quand on lui parle de ses enfans, elle triomphe. = Avec la prép. de: tirer vanité. "Il triomphe de sa perfidie. "Il a obtenu ce qu'il desirait: il en triomphe.
   TRIOMPHAL et TRIOMPHATEUR ne se disent que dans le 1er sens. "Char, arc triomphal; pompe, courone, robe triomphale. "Quand le Triomphateur était entré dans la ville. = Triomphant, qui triomphe; il a vaincu ses énemis, il est triomphant: "Il est revenu glorieux et triomphant.
   De ses triomphantes années,
   Le tems respectera le cours.
       Rouss.
= L'Église triomphante: les bienheureux qui sont dans le Ciel.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

triomphal

adjectif triomphal
1.  Qui constitue un triomphe.
2.  Qui se fait avec chaleur.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

triomphal

pluriel triomphaux (tʀijɔ̃fo)

triomphale

triumphaljubelend, triomf-, triomfantelijk, triomfaal, zegevierend pluriel triomphales (tʀijɔ̃fal)
adjectif
1. qui constitue une grande réussite la tournée triomphale d'un chanteur
2. qui est accompagné d'acclamations recevoir un accueil triomphal
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

triomphal

[triomphaux] (mpl) [tʀijɔ̃fal, o] adjtriumphant
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005