trochée

(Mot repris de trochées)
Recherches associées à trochées: anapeste, spondée

TROCHÉE1

(tro-chée ; l'Académie prononce tro-kée ; mais dans les classes de Paris on prononce généralement tro-chée) s. m.
Terme de prosodie grecque et latine. Pied formé de deux syllabes, une longue et une brève.

ÉTYMOLOGIE

  • Le grec de trochée, proprement coureur, du grec, course.

TROCHÉE2

(tro-chée) s. f.
Terme d'agriculture. L'ensemble des rameaux que pousse un arbre venu de graine, quand on le coupe un peu au-dessus de terre.
Le sol qui est ainsi peuplé n'est point entièrement privé des rayons du soleil ; il se garnit de quelques trochées d'herbes qu'accompagnent bientôt les arbustes protecteurs des jeunes sapins [DRALET, Traité des for. d'arbres résineux, p. 105]

REMARQUE

  • L'Académie fait ce mot masculin ; mais ni pour la forme ni pour le sens il ne peut l'être.

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. troché, pousser des tiges ; dérivé de l'anc. franç. troche (wallon, trok) qui signifiait faisceau, bouquet, assemblage. Troche serait-il, par métathèse, pour torche, au sens de faisceau ?

trochée

TROCHÉE. n. m. T. de Versification grecque et latine. Pied formé d'une longue et d'une brève.

trochée

TROCHÉE. n. f. T. d'Agriculture. Ensemble des rameaux que pousse un arbre quand on l'a coupé à quelques pouces de terre. Les bois exploités en taillis ne sont que des trochées.

trochée

Trochée, c'est un bouquet de poirier ou pommier, où il y a dix ou douze poires ou pommes tenans audit bouquet.