tronqué, ée

TRONQUÉ, ÉE

(tron-ké, kée) part. passé de tronquer
Dont on a coupé quelque partie. Arbre tronqué. Fig.
Les membres de la convention.... n'ont offert que des talents tronqués et des lambeaux d'éloquence [CHATEAUBR., Génie, III, IV, 1]
Terme de sculpture. Statue tronquée, se dit du torse ou du buste qu'on ajuste sur une gaîne.
Il se dit de certaines choses auxquelles l'extrémité ou la partie supérieure manque, soit qu'on l'ait retranchée, soit qu'elles ne l'aient jamais eue. Colonne tronquée.
Ce sont [les nids du flamant] de petits tas de terre glaise et de fange.... dont le sommet, tronqué, creux et lissé.... reçoit les œufs.... [BUFF., Ois. t. XVI, p. 310]
Un grand obélisque tronqué, posé sur un énorme dé figurant un sarcophage romain [V. HUGO, le Rhin, lettre 13]
Terme de géométrie. Pyramide tronquée, cône tronqué, pyramide ou cône dont on a retranché la partie supérieure par un plan soit parallèle à la base, soit incliné d'une manière quelconque. Terme de blason. Se dit d'un arbre coupé par la tête et par le pied. Terme de minéralogie. Se dit d'un angle ou d'une arête, quand sa place est occupée par une facette qui n'appartient point à la forme dominante du cristal.
Terme de botanique. Terminé brusquement à son extrémité, et comme coupé. Un calice tronqué. Une feuille tronquée.
Se dit d'une coquille bivalve, quand les valves ont l'air d'avoir été coupées dans une de leurs parties. Se dit du corselet des insectes dont le bord antérieur ou postérieur est une ligne droite. Se dit d'un oiseau dont chacune des rectrices est coupée en biais à l'extrémité.
Fig. À quoi on a fait subir quelque retranchement essentiel.
Le premier passage tronqué est celui où.... [BOSSUET, 3e écrit, 1]
On a deux autres copies tronquées et informes d'une partie de cette loi salique, l'une donnée par Hérold, savant allemand, l'autre par Pithou, savant français [VOLT., Pol. et lég. Comm. Espr. des lois, Loi salique]
Il est triste de passer pour un hétérodoxe, et de se voir encore tronqué, estropié, mutilé comme un auteur ancien [ID., Lett. Thiriot, 24 nov. 1736]