tronquer

(Mot repris de tronquerez)

tronquer

v.t. [ lat. truncare, de truncus, coupé, mutilé ]
Retrancher une partie importante de : Vous avez tronqué ses commentaires abréger, amputer, couper dénaturer, mutiler
Pyramide tronquée,
tronc de pyramide.

tronquer

(tʀɔ̃ke)
verbe transitif
enlever une partie de qqch tronquer une citation

tronquer


Participe passé: tronqué
Gérondif: tronquant

Indicatif présent
je tronque
tu tronques
il/elle tronque
nous tronquons
vous tronquez
ils/elles tronquent
Passé simple
je tronquai
tu tronquas
il/elle tronqua
nous tronquâmes
vous tronquâtes
ils/elles tronquèrent
Imparfait
je tronquais
tu tronquais
il/elle tronquait
nous tronquions
vous tronquiez
ils/elles tronquaient
Futur
je tronquerai
tu tronqueras
il/elle tronquera
nous tronquerons
vous tronquerez
ils/elles tronqueront
Conditionnel présent
je tronquerais
tu tronquerais
il/elle tronquerait
nous tronquerions
vous tronqueriez
ils/elles tronqueraient
Subjonctif imparfait
je tronquasse
tu tronquasses
il/elle tronquât
nous tronquassions
vous tronquassiez
ils/elles tronquassent
Subjonctif présent
je tronque
tu tronques
il/elle tronque
nous tronquions
vous tronquiez
ils/elles tronquent
Impératif
tronque (tu)
tronquons (nous)
tronquez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais tronqué
tu avais tronqué
il/elle avait tronqué
nous avions tronqué
vous aviez tronqué
ils/elles avaient tronqué
Futur antérieur
j'aurai tronqué
tu auras tronqué
il/elle aura tronqué
nous aurons tronqué
vous aurez tronqué
ils/elles auront tronqué
Passé composé
j'ai tronqué
tu as tronqué
il/elle a tronqué
nous avons tronqué
vous avez tronqué
ils/elles ont tronqué
Conditionnel passé
j'aurais tronqué
tu aurais tronqué
il/elle aurait tronqué
nous aurions tronqué
vous auriez tronqué
ils/elles auraient tronqué
Passé antérieur
j'eus tronqué
tu eus tronqué
il/elle eut tronqué
nous eûmes tronqué
vous eûtes tronqué
ils/elles eurent tronqué
Subjonctif passé
j'aie tronqué
tu aies tronqué
il/elle ait tronqué
nous ayons tronqué
vous ayez tronqué
ils/elles aient tronqué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse tronqué
tu eusses tronqué
il/elle eût tronqué
nous eussions tronqué
vous eussiez tronqué
ils/elles eussent tronqué

TRONQUER

(tron-ké) , je tronquais, nous tronquions, vous tronquiez ; que je tronque, que nous tronquions, que vous tronquiez v. a.
Retrancher, couper.
Il ôte de chez lui les branches les plus belles, Il tronque son verger contre toute raison [LA FONT., Fabl. XII, 20]
Le coati est sujet à manger sa queue, qui, lorsqu'elle n'a pas été tronquée, est plus longue que son corps [BUFF., Quadrup. t. III, p. 83]
En parlant des statues, mutiler en partie. Les barbares ont tronqué la plupart des statues de Rome.
Scier sur le tour.
Fig. En parlant des ouvrages d'esprit et en mauvaise part, y retrancher quelque chose d'essentiel.
Ces auteurs tronquent le passage et le voici tout entier [BOSSUET, Var. XI, 112]
Les vérités sont diminuées : diminuées dans leur pureté, parce qu'on les falsifie et on les mêle ; diminuées dans leur intégrité, parce qu'on les tronque et on les retranche [ID., Sermons, Prédic. évangél. 1]
Elle [la Sorbonne] condamna dix propositions [de la thèse de l'abbé de Prades] qu'il fallut tronquer et, par conséquent, falsifier [VOLT., Mél. litt. Tombeau de la Sorb.]
Continuons maintenant à vous transcrire, en prenant seulement la liberté de restituer au besoin les passages de mon livre que vous tronquez [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Icellui Perrenet se print à copper et troncer lesdiz ormes [DU CANGE, troncire.]
  • XVIe s.
    Un corps tronqué de teste [RONS., 675]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. troncar ; ital. troncare ; du latin truncare (voy. TRONC).

tronquer

TRONQUER. v. tr. Retrancher, couper une partie de quelque chose. Tronquer une statue.

Il se dit figurément en parlant des Ouvrages de l'esprit. Il a tronqué ce livre, il en a ôté deux chapitres. Il a tronqué ce passage. On ne l'emploie guère qu'en mauvaise part.

Le participe passé TRONQUÉ s'emploie adjectivement. En termes de Beaux-Arts, Statue tronquée se dit d'une Statue qui n'a que le buste ou le torse et qui est ajustée sur une gaine.

En termes de Géométrie, Cône tronqué, pyramide tronquée, Tronc de cône, de pyramide.

TRONQUÉ se dit, particulièrement, de Certaines choses dont l'extrémité ou la partie supérieure manque, soit qu'on l'ait retranchée, ou qu'elles ne l'aient jamais eue. Colonne tronquée. Placer des bustes sur des colonnes tronquées.

En termes de Botanique, il se dit de Ce qui est terminé brusquement à son extrémité, comme si on l'avait coupé transversalement. Les feuilles du tulipier sont tronquées.

Fig., Cet ouvrage est tronqué, Quelque partie essentielle de cet ouvrage a été évidemment omise ou retranchée.

Fig., Citation tronquée, Citation dans laquelle les suppressions de certaines phrases ou de certains mots altèrent le sens de l'ensemble du passage.

tronquer

Tronquer, Truncare.

Qui est tronqué et coupé, Truncus, trunca, truncum, vel Truncatus.

tronquer

Tronquer, voyez Tronc.

tronquer


TRONQUER, v. act. [tronké: 1re lon. 2e é fer.] Retrancher une partie de... Au propre, il ne se dit que des statûes. "Les Gots ont tronqué la plupart des statûes de Rome. = Au figuré, on le dit des livres et des passages qu'on en tire. "Tronquer un livre, un passage. Il ne se dit qu'en mauvaise part..

Synonymes et Contraires

tronquer

verbe tronquer
1.  Vieux. Retrancher l'extrémité de.
2.  Altérer un texte, etc.
Traductions

tronquer

verstümmeln

tronquer

truncate, garble

tronquer

troncare

tronquer

截斷

tronquer

TRUNKERA

tronquer

[tʀɔ̃ke] vt [+ texte] → to cut; [+ citation] → to shorten