truanderie

TRUANDERIE

(tru-an-de-rie) s. f.
État de truand, de mendiant vagabond.
Les rues de la Truanderie ont pris leur nom du mot truand, qui signifiait anciennement un gueux, un fripon, parce qu'elles étaient habitées par ces sortes de gens, avant que la bourgeoisie y vînt demeurer [PIGANIOL DE LA FORCE, Description de Paris, t. III, Quartier des Halles.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Tant qu'avoir puist, et sans truanderie, Vivre, vestir.... [E. DESCH., Poésies mss. f° 325]
    Icellui Jameton distaudit Coyrier : ce ne sont que truenderies que tu me dis [DU CANGE, trutannare.]
  • XVIe s.
    Nous n'estimons pas que ceulx-là soient flatteurs, qui n'ont rien d'honeste, et dont la villanie se manifeste à un seul plat de viande et un verre de vin avec toute truanderie et meschanceté [AMYOT, Comm. discern. le flatt. 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Truander.

truanderie

TRUANDERIE. n. f. Profession de truand, de mendiant vagabond. Il est vieux.