tubercule

Recherches associées à tubercule: tubercule de pomme de terre

tubercule

n.m. [ lat. tuberculum, de tuber, excroissance ]
1. Renflement de la racine d'une plante, riche en substances de réserve : La pomme de terre est un tubercule.
2. En médecine, petite lésion arrondie des tissus, observée notamm. dans la tuberculose.

TUBERCULE

(tu-bèr-ku-l') s. m.
Terme de jardinage. Excroissance qui survient à une feuille, à une racine.
Terme de botanique. Masse ordinairement pleine de fécule, qui est placée à des extrémités de racines ou de rameaux inférieurs de la tige souterraine de certaines plantes ; exemple, la pomme de terre, le topinambour. On appelle aussi tubercules les apothécies stipitées des lichens ; les apothécies sphériques nichées sous le thalle et renfermant des spores agglomérés, etc.
Il se dit par excellence de la truffe.
Se dit des protubérances creuses qui se voient sur la surface de certaines coquilles.
En anatomie, toute éminence naturelle, peu considérable, que présente une partie quelconque. Tubercules d'Aranzi ou d'Arantius, petits épaississements fibreux qui se trouvent sous le bord libre de chacune des trois valvules sigmoïdes ou semi-lunaires de l'artère pulmonaire, et qui ont pour effet de faire appliquer plus également ces valvules les unes contre les autres dans leur mouvement d'abaissement. Tubercule de la première côte, celui sur lequel le scalène intérieur s'insère à cet os. Tubercule de Santorini, petite saillie cartilagineuse qui couronne le sommet de chaque cartilage aryténoïde, et soutient les lèvres de la glotte. Tubercule de Lower, petite éminence qu'on rencontre quelquefois à l'endroit de l'oreillette droite où le contour de la veine cave inférieure se continue avec celui de la veine cave supérieure. Tubercule cendré, amas de substance cérébrale grise qui remplit l'espace triangulaire limité par les tubercules mamillaires en arrière, et par les nerfs optiques en avant.
Terme de pathologie. Élevures qui, dans certaines maladies, surviennent à la peau. Les tubercules de l'éléphantiasis. Tubercule anatomique, tissu qui compose les petites tumeurs ou indurations qui succèdent aux piqûres anatomiques. Production morbide d'un blanc jaunâtre, ordinairement arrondie, qui, dans l'état de crudité, a une consistance analogue à celle de l'albumine concrète, mais plus forte, qui devient ensuite molle, friable, et acquiert par degrés une consistance et un aspect analogues à ceux du pus. Les tubercules du poumon, des ganglions mésentériques, des os. Ce sont ces tubercules qui font la phthisie. Tubercule crétacé, concrétion ayant l'aspect extérieur ou la consistance de la craie ou du plâtre, plus ou moins dure, formée principalement de phosphates, de carbonates ou de sulfates terreux, concrétion qu'on trouve assez souvent dans le poumon.

SYNONYME

  • TUBERCULE, BULBE. Les bulbes diffèrent des tubercules en ce que la partie charnue est représentée, dans les premiers, par des organes appendiculaires ou écailles charnues, analogues aux feuilles, tandis que, dans les tubercules, elle est formée par un organe axile, aérien ou plus souvent souterrain.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'os du bras a en sa partie inferieure deux apophyses ou prominences ou tubercules, l'un anterieur, l'autre posterieur [PARÉ, IV, 25]
    Faut taster du doigt les sourcils et derriere les oreilles [des porcs], scavoir s'ils ont des tubercules granuleux, c'est à dire grains ronds et durs [ID., XXII, 10]
    Que quand la mensale [ligne de la main, dans la chiromancie] coupe le tubercule de l'enseigneur [doigt indicateur] [MONT., II, 315]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. tuberculum, dérivé de tuber, tumeur, tenant, comme tumor, tumeur, au radical sanscrit tu, croître.

tubercule

TUBERCULE. n. m. T. de Jardinage. Excroissance en forme de bosse qui survient à une feuille, à une racine d'une plante.

Il se dit plus particulièrement de Celles qui se forment à la racine de certaines plantes alimentaires. Les pommes de terre, les topinambours sont des tubercules.

En termes de Médecine, il se dit d'Éminences qui se forment sur la peau.

Il se dit aussi d'une Altération morbide et ulcéreuse qui apparaît surtout aux poumons.

tubercule


TUBERCULE, s. m. [2e ê ouv. dern. e muet. Quelques-uns le font mal-à-propôs fém.] 1°. Excroissance, en forme de bosse, qui survient à une feuille, à une racine, à une plante. = 2°. Élevûre, qui survient à la peau. = 3°. Petit abcês, attaché à la superficie du poumon.

Traductions

tubercule

tuber, tubercle

tubercule

(wortel)knol, knobbeltje, tuberkel [medisch], knol

tubercule

hlíza

tubercule

tubercolo