tumultuairement

TUMULTUAIREMENT

(tu-mul-tu-ê-re-man) adv.
D'une manière tumultuaire.
Que s'ils [les Juifs] lapidèrent saint Étienne, ce fut tumultuairement et par un effet de ces emportements séditieux que les Romains ne pouvaient pas toujours réprimer.... [BOSSUET, Hist. II, 10]
Dès que ces Furies vinrent à se réveiller et à paraître tumultuairement sur le théâtre, où elles faisaient l'office du chœur [dans l'Oreste d'Eschyle], quelques femmes enceintes furent blessées de surprise, et des enfants en moururent d'effroi [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. v, p. 113, dans POUGENS]
L'assemblée se rompit, sans rien conclure, un peu tumultuairement [SAINT-SIMON, 26, 47]
Les Suisses, armés tumultuairement, s'avançaient pour secourir Granson [assiégé par Charles le Téméraire] [DUCLOS, Œuv. t. m, p. 99]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Elles souloient au paravant y arriver tumultuairement sans ordre [AMYOT, Nicias, 5]
    Les arriere-bans, et tout ce qui se pust amasser tumultuairement [D'AUB., Hist. II, 120]
    Ce n'est pas en passant et tumultuairement, qu'il fault manier un estude si serieux et venerable [MONT., I, 398]

ÉTYMOLOGIE

  • Tumultuaire, et le suffixe ment.

tumultuairement

TUMULTUAIREMENT. adv. D'une manière tumultuaire. On procéda tumultuairement à cette élection. Il vieillit.