tumultueux, euse

Recherches associées à tumultueux, euse: houleux

TUMULTUEUX, EUSE

(tu-mul-tu-eû, eû-z') adj.
Plein de tumulte.
Horace, ne crois pas que le peuple stupide Soit le maître absolu d'un renom bien solide ; Sa voix tumultueuse assez souvent fait bruit [CORN., Hor. v, 3]
Enfin leur conseil tumultueux finit, et je ne sais ce qu'on y avait résolu [SCARR., Rom. com. II, 11]
Le prélat et sa troupe, à pas tumultueux, Descendaient du Palais l'escalier tortueux [BOILEAU, Lutr. v.]
Il [Démosthène] allait sur le bord de la mer, et, dans le temps que les flots étaient le plus violemment agités, il y prononçait des harangues, pour s'apprivoiser, par le bruit confus des flots, aux émeutes du peuple et aux cris tumultueux des assemblées [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. v, p. 534]
Sur ces rives tumultueuses Où les passions fastueuses Font régner le luxe et le bruit [GRESSET, Chartr.]
D'un ciel tumultueux la sombre majesté [ST-LAMBERT, Sais. IV]
Désirs insensés ! fantômes monstrueux ! Et d'un cerveau malsain rêves tumultueux ! [A. CHÉN., l'Invention.]
Fig. Plein de trouble, d'affaires.
La vie tumultueuse est agréable aux grands esprits ; mais ceux qui sont médiocres n'y ont aucun plaisir [PASC., Pass. de l'amour.]
Au milieu d'un conflit tumultueux de grands et petits intérêts qui divisent les citoyens, il [M. le Tellier] réprimait la licence des uns, relevait la faiblesse des autres [FLÉCH., le Tellier.]
De soins tumultueux un prince environné, Vers de nouveaux objets est sans cesse entraîné [RAC., Esth. II, 3]
Se disposer au sommeil, en calmant ce qui pouvait rester des pensées tumultueuses de la journée [ROLLIN, Hist. anc. liv. XXVI, 1re part. III, 1]
De vastes projets, des entreprises éclatantes, des emplois tumultueux [MASS., Or. fun. Villars.]
Ayant quitté la plume et ce tumultueux métier d'auteur [J. J. ROUSS., Lett. à Moultou, 29 mai 1762]
Fig. Plein de trouble intérieur.
Le ciel a banni de mon âme toutes ces indignes ardeurs que je sentais pour vous, tous ces transports tumultueux d'un attachement criminel [MOL., Festin, IV, 9]
Cette action tumultueuse et forcée qui s'excite au dedans de nous-mêmes par les objets analogues ou contraires à nos appétits [BUFF., Disc. nat. anim. Œuv. t. v, p. 335]
Les tourments d'une passion tumultueuse [GENLIS, Mme de Maintenon, t. I, p. 216]
Alors, de son destin sentant toute l'horreur, Son cœur tumultueux roule de rêve en rêve [DELILLE, Imagin. IV]

SYNONYME

  • TUMULTUEUX, TUMULTUAIRE. Tumultuaire exprime ce qui a le caractère du tumulte : des résolutions tumultuaires. Tumultueux signifie plein de tumulte : une assemblée tumultueuse. à la rigueur, une assemblée tumultuaire pourrait ne pas être tumultueuse.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ...Pour s'opposer aux tumultueuses occasions [troubles] qui pour lors se presentoient en France [CARL., VIII, 31]
    Si se feit incontinent une tumultueuse assemblée du peuple [AMYOT, Cor. 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. tumultuosus, de tumultus, tumulte.