turelure

(Mot repris de turelures)

TURELURE

(tu-re-lu-r') s. f.
Terme populaire emprunté à un refrain de chanson, et usité seulement dans cette locution : C'est toujours la même turelure, c'est toujours la même chose. On a écrit aussi turlure.
Faut toujours lui payer sa dîme, Ses messes, les enterrements, Les services, les sacrements, C'est toujours la même turlure [, Deuxième harangue à Monseigneur l'archevêque de Paris, etc. Pièces et anecdotes intéressantes, etc. 1re partie, p. 43]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Un cornet y avoit d'une œuvre manovrée, Qui turelure a nom en tant mainte contrée ; Icele turelure fu hautement sonnée [, Guesclin. 3816]

ÉTYMOLOGIE

  • Onomatopée de fantaisie.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

turelure

TURELURE. s. f. Refrain de chanson, dont on a fait un substantif féminin, qui ne s'emploie que dans cette phrase familière, C'est toujours la même turelure, C'est toujours la même chose, la même façon.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835