turquin

turquin

adj. m. et n.m.
Se dit d'un marbre bleu veiné de blanc.
adj. m.
Litt. Se dit d'un bleu foncé et mat : Des yeux turquins.

TURQUIN

(tur-kin) adj. m.
Il n'est usité que dans cette expression : Bleu turquin, bleu foncé, peu éclatant et tirant sur l'ardoise.
Ne peut-on pas vous donner une commission ? c'est deux cents aunes de damas bleu qu'il me faudrait : ni pâle, ni turquin, mais fort et beau [MAINTENON, Lettre à M. d'Aubigné, t. I, p. 165, dans POUGENS]
Le rouge, le vert et le bleu turquin occupant par trois grandes masses tout son plumage [d'une perruche] [BUFF., Ois. t. XI, p. 192]
Fig.
Les Turcs font si grand cas d'une certaine fable, Que la pièce à leur gré tient presque du divin ; Conte bleu cependant, et bleu d'un bleu turquin, Bizarrement pensé, heurtant le vraisemblable [SÉNECÉ, Serpent mangeur de kaïmac.]
Substantivement.
Le turquin et les nuances plus hautes des bleus se peuvent encore aviver et augmenter [, Instr. gén. teintures de laine, 18 mars 1671, art. 13]
S. m. Sorte de marbre bleu.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et estoit le cordage de fil d'or de cypre, et de soie bleue turquine [M. DU BELL., 27]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. turchino, bleu (le marbre bleu turquin antique venant de Mauritanie, pays turc).

turquin

TURQUIN. adj. m. Il ne s'emploie qu'avec Bleu et signifie Foncé. Taffetas bleu turquin. Drap bleu turquin.

turquin

Turquin espece de couleur esclatant entre bleu et azur.

turquin


TURQUIN, adj. m. TURQUOISE, s. f. [Tur-kein, koâ-ze: 2e lon. au 2d.] Le 1er se dit d'un bleu foncé et couvert. "Drap, tafetas, bleu-turquin. — Il se dit toujours avec bleu. = Le 2d est le nom d'une pierre précieûse de couleur bleûe, et qui n'est point transparente.