usité, ée

Recherches associées à usité, ée: usé, usite, usuel

USITÉ, ÉE

(u-zi-té, tée) adj.
Qui est en usage, qui est pratiqué communément.
Et suivant le vieil ordre en Syrie usité.... [CORN., Rodog. v, 2]
Dites-moi.... De quel air il vous plaît que ceci soit traité ? Parlerai-je, monsieur, selon ma conscience, Ou comme chez les grands on le voit usité ? [MOL., Amph. II, 1]
...le parti d'un époux est le plus ancien, Et le plus usité ; c'est pourquoi je m'y tien [REGNARD, Fol. am. II, 2]
Il se dit des mots et des phrases qui sont en usage dans une langue.
Quels mots sont usités dans une langue morte [PASC., Vide, Préface]
Guatimala, selon une expression très usitée, est situé entre le paradis et l'enfer [RAYNAL, Hist. phil. VI, 24]
Rien ne contribue plus à la clarté que l'emploi des expressions usitées ; mais, si vous ne les détournez jamais de leur acception ordinaire, votre style ne sera que familier et rampant [BARTHÉL., Anach. ch. 58]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Tous quatre moult puissants de corps, et bien usités et esprouvés en armes [MONSTREL., I, 14]
    Langue latine dont vous estes bien usité [COMM., Prol.]
  • XVIe s.
    Par ce qu'il n'est pas usité Ne commun, qu'une femme ou fille Sçaiche tant.... [MAROT, IV, 163]
    C'est merveille si quelcun trouve ceste maniere de parler estrange, laquelle n'a nulle absurdité, et a esté usitée des anciens docteurs [CALV., Instit. 211]
    Ceste coustume est receue et usitée [ID., ib. 870]
    Ils estoient armez et accoustrez presque à la façon mesme des Parthes, et usitez de combatre à l'encontre d'eulx [AMYOT, Anton. 65]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. usitat ; espagn. usitado ; ital. usitato ; du lat. usitatus, usitare, fréquentatif de uti, se servir.