usurper

usurper

v.t. [ lat. usurpare, de usus, usage, et rapere, emporter avec violence ]
1. S'approprier indûment un droit, un pouvoir, un bien : Usurper le titre de docteur en médecine s'arroger, s'attribuer
2. Recevoir une chose à laquelle on n'a pas droit : Il a usurpé sa réputation de grand créatif mériter

usurper


Participe passé: usurpé
Gérondif: usurpant

Indicatif présent
j'usurpe
tu usurpes
il/elle usurpe
nous usurpons
vous usurpez
ils/elles usurpent
Passé simple
j'usurpai
tu usurpas
il/elle usurpa
nous usurpâmes
vous usurpâtes
ils/elles usurpèrent
Imparfait
j'usurpais
tu usurpais
il/elle usurpait
nous usurpions
vous usurpiez
ils/elles usurpaient
Futur
j'usurperai
tu usurperas
il/elle usurpera
nous usurperons
vous usurperez
ils/elles usurperont
Conditionnel présent
j'usurperais
tu usurperais
il/elle usurperait
nous usurperions
vous usurperiez
ils/elles usurperaient
Subjonctif imparfait
j'usurpasse
tu usurpasses
il/elle usurpât
nous usurpassions
vous usurpassiez
ils/elles usurpassent
Subjonctif présent
j'usurpe
tu usurpes
il/elle usurpe
nous usurpions
vous usurpiez
ils/elles usurpent
Impératif
usurpe (tu)
usurpons (nous)
usurpez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais usurpé
tu avais usurpé
il/elle avait usurpé
nous avions usurpé
vous aviez usurpé
ils/elles avaient usurpé
Futur antérieur
j'aurai usurpé
tu auras usurpé
il/elle aura usurpé
nous aurons usurpé
vous aurez usurpé
ils/elles auront usurpé
Passé composé
j'ai usurpé
tu as usurpé
il/elle a usurpé
nous avons usurpé
vous avez usurpé
ils/elles ont usurpé
Conditionnel passé
j'aurais usurpé
tu aurais usurpé
il/elle aurait usurpé
nous aurions usurpé
vous auriez usurpé
ils/elles auraient usurpé
Passé antérieur
j'eus usurpé
tu eus usurpé
il/elle eut usurpé
nous eûmes usurpé
vous eûtes usurpé
ils/elles eurent usurpé
Subjonctif passé
j'aie usurpé
tu aies usurpé
il/elle ait usurpé
nous ayons usurpé
vous ayez usurpé
ils/elles aient usurpé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse usurpé
tu eusses usurpé
il/elle eût usurpé
nous eussions usurpé
vous eussiez usurpé
ils/elles eussent usurpé

USURPER

(u-zur-pé) v. a.
S'emparer, par violence ou par ruse, des biens, de la dignité, du titre d'un autre.
La Rapinière était dans une maison à deux lieues de là, qu'il avait usurpée sur une pauvre veuve [SCARR., Rom. com. II, 13]
Il usurpe une autorité que Dieu ne lui a pas donnée [PASC., Prov. XI]
Dédaignant les trônes qui peuvent être usurpés, elle attacha son affection au royaume où l'on ne craint point d'avoir des égaux [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
La force nous est donnée pour conserver notre bien, et non pas pour usurper celui d'autrui [ID., Hist. III, 6]
Huit ans déjà passés, une impie étrangère Du sceptre de David usurpe tous les droits [RAC., Athal. I, 1]
L'impie Achab détruit, et de son sang trempé Le champ que par le meurtre il avait usurpé [ID., ib. I, 1]
De nos plaideurs manceaux les maximes m'étonnent : Ce qu'ils n'usurpent pas, ils disent qu'ils le donnent [DUFRÉNY, Réconcil. norm. I, 5]
Le père de Charlemagne usurpa les Gaules sur les rois francs ; les gouverneurs sous la race de Charlemagne usurpèrent tout ce qu'ils purent [VOLT., Mœurs, 33]
Cilon, allié de Théagène, tyran de Mégare, forma le projet d'usurper la tyrannie, et se rendit maître de la citadelle [CONDIL., Hist. anc. I, 16]
Fig.
C'est moi qui trouble votre repos, qui usurpe votre liberté, qui ne veut pas que vous ayez du loisir [BALZ., liv. IV, lett. 23]
Venez, venez, madame, Faire voir quel pouvoir j'usurpe sur votre âme [CORN., Sertor. III, 3]
Dans le calme odieux de sa sombre paresse, Tous les honteux plaisirs, enfants de la mollesse, Usurpant sur son âme un absolu pouvoir, De monstrueux désirs le viennent émouvoir [BOILEAU, Épît. X]
Fig. Obtenir quelque chose par fraude, sans droit légitime. Usurper la réputation, la gloire, l'estime.
Il défendait les découvertes d'autrui contre ceux qu'il soupçonnait de vouloir les usurper ou les nier [CONDORCET, Bertin.]
V. n. Usurper sur, s'emparer au détriment de.... Vous usurpez sur mes droits.
Moins le gouvernement peut usurper sur le souverain.... [J. J. ROUSS., Contr. III, 8]
Ce laboureur tâche toujours d'usurper sur ses voisins, d'accroître son terrain en poussant sa culture sur la leur.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La commune renommée disoit qu'il vouloit usurper et avoir le royaume [BERCHEURE, f° 30, recto.]
  • XVIe s.
    On ne doit nullement souffrir qu'en s'usurpant faussement l'honneur, ils violent la sainte institution de Jesus-Christ [CALVIN, Instit. 875]
    Pour un mot il ne faudroit point esmouvoir noise, encore qu'il fust mal usurpé [employé] [ID., ib. 1163]
    Nous usurpons si volontiers sur la maistrise... [MONT., I, 59]
    Les privileges fantastiques que l'homme s'est usurpé, de ... [ID., II, 235]
    Il y en a aucuns qui, à faulses enseignes, usurpent le nom d'historiens [AMYOT, Préf XII, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. usurpar ; ital. usurpare ; du latin usurpare, proprement s'emparer par l'usage, par la possession, sans droit à l'acquisition, de usus, possession par usage, et rapere, ravir, par l'intermédiaire d'une forme, telle que usurapus.

usurper

USURPER. v. tr. S'emparer, par violence ou par ruse, d'un bien, d'une souveraineté, d'une dignité, etc. Il n'était pas héritier de la couronne, il l'avait usurpée. Usurper un titre, un droit.

Fig., Usurper la réputation, la gloire, l'estime, L'obtenir par fraude, sans droit légitime.

USURPER s'emploie aussi comme verbe intransitif et signifie Empiéter. Vous usurpez sur mes droits, sur mes possessions. Ce cultivateur tâche toujours d'usurper sur ses voisins.

Le participe passé USURPÉ s'emploie adjectivement. Fig., Réputation usurpée, Réputation qui n'est fondée sur rien, ou qui surpasse de beaucoup le mérite de celui qui l'obtient.

usurper

Usurper, et souvent user de quelque chose, soit en paroles ou en faits, Vsurpare.

Usurper, s'attribuer et prendre par authorité contre droict et raison, Aliquid vsurpare ex alterius bonis.

Usurper et prendre le nom et tiltre de Roy, Asciscere sibi nomen re gium.

Mot souvent usurpé en la langue Grecque, In graeco sermone tritum at que celebratum verbum.

Synonymes et Contraires

usurper

verbe usurper
S'attribuer une chose indûment.
Traductions

usurper

usurpחמס (פ'), עשק (פ'), חָמַסinbreuk maken (op), overwoekeren, zich onrechtmatig toe-eigenen, usurperen, toeëigenen, zichūsurpārerăpi, uzurpaσφετερίζομαιscroccare, usurpare (yzyʀpe)
verbe transitif
prendre qqch sans en avoir le droit usurper l'identité de qqn

usurper

[yzyʀpe] vt → to usurp