végétable

VÉGÉTABLE

(vé-jé-ta-bl') adj.
Qui végète, qui peut végéter.
Cet arbre est sec, il n'y a plus rien de végétable, ni dans le tronc, ni dans la racine [, Dict. de l'Académie]

ÉTYMOLOGIE

  • Végéter. Paré a dit vegetable au sens d'un végétal : L'extraction de la quinte-essence des vegetables, XXV, 24. C'est de cet emploi de vegetable que les Anglais ont tiré vegetables au sens de légumes.

végétable

VÉGÉTABLE. adj. des deux genres Qui végète, qui peut végéter. Les corps végétables. Cet arbre est sec, il n'y a plus rien de végétable, ni dans le tronc, ni dans la racine.

végétable


VÉGÉTABLE, VÉGÉTAL, VÉGÉTANT, VÉGÉTATIF, adj. VÉGÉTATION, s. f. VÉGÉTER, v. n. [1re et 2e é fer. 3e lon. au 3e, é fer. au dern. tion dans le 5e a le son de cion.] Végéter, croître, pousser par un principe interne et par le moyen des racines. "Les plantes végètent toujours jusqu'à ce qu'elles meurent. = Végétation; l'action de végéter. "La végétation des plantes. = Végétable, qui peut végéter. "Il n'y a plus rien de végétable dans cet arbre: il est sec, il est mort. = Végétant, qui végète. "Des mouches végétantes, phenomène intéressant. Ann. Lit. Ce mot est nouveau. = Végétal, qui apartient à ce qui végète: le genre végétal: le règne végétal: la vertu, la faculté végétale. = S. m. Ce qui végète. "Tout arbre est un végétal. "Les arbres, les plantes sont des végétaux. "Ne se nourrir que de végétaux, de fruits, d'herbages, etc.
   Ces végétaux puissans, qu'en Perse on voit éclore...
   Par les soins de Phradate, avec art préparés,
   Firent sortir la mort de vos flancs déchirés.
       Semiramis de Volt.
= Végétatif, qui a la faculté de végéter. "Les plantes n'ont qu'une vie végétative.
   REM. Depuis quelques années, on emploie beaucoup végéter au figuré. On dit d'un homme, qui n'a presque plus de raisonement ni de sentiment, qu'il ne fait plus que végéter. "Cet adolescent a végété vingt ans: le jeu, les Spectacles, des habits, des chiens, une maîtresse ont rempli toutes ses heures. Coyer. "Elle prit le parti de renoncer au monde et de s'ensévelir à la Campagne. Allons végéter, dit-elle: je ne suis plus bone qu'à cela. Marm.
   On ne vit qu'à Paris et l'on végète ailleurs.
       Gresset.
C'est un petit-maître qui parle.
  Mais à Paris tout rang est confondu,
  Un gentilhomme y végète inconu,
  Le moindre fat le tient sur le qui vive.
       Les Méprises.
  Nous végétions, hélas! dans l'oubli, la bassesse:
  Notre âme croupissoit sous l'empire des sens:
  C'est par vous que je pense et par vous que je sens.
       Marin, Fédéric.
"Les plaisirs peu vifs, mais tranquilles d'une douce végétation. MARM.