végétatif, ive

VÉGÉTATIF, IVE

(vé-jé-ta-tif, ti-v') adj.
Qui fait végéter.
Nous nous étonnons qu'un Redi, ce grand destructeur des préjugés de l'ancienne école.... eût recours à une âme végétative pour rendre raison de l'origine des vers qui vivent dans l'intérieur des fruits [BONNET, Paling. XI, 1]
Qui est dans l'état de végétation. Être végétatif. Vie végétative. Fig.
Je ne suis plus qu'un être végétatif, une machine ambulante ; il ne me reste qu'un peu de chaleur dans le cœur pour aimer mes amis, et ceux qui méritent de l'être [J. J. ROUSS., Lett. à M***, Corresp. t. I, p. 18, dans POUGENS]
Terme de physiologie. Se dit des propriétés de nutrition, de développement et de génération, parce qu'elles sont communes aux végétaux et aux animaux. Fonctions végétatives. Vie végétative, l'ensemble des fonctions qui sont communes aux végétaux et aux animaux. Organes et appareils végétatifs ou de la vie végétative, ceux qui concourent aux fonctions de nutrition, digestion et urination, respiration et circulation, et de reproduction mâle et femelle. En anatomie, on dit aussi éléments, tissus et systèmes végétatifs, pour désigner tous les éléments, tissus, etc. qui, bien que faisant partie du corps des animaux, ne jouissent pourtant, comme les éléments anatomiques des plantes, que des propriétés de nutrition, de développement et de reproduction, mais n'ont aucune des propriétés de la vie animale.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    L'une puissance est vegetative, et ce est commun as arbres et as plantes, car il ont ame vegetative aussi comme li home ont [BRUN. LATINI, Trésor, p. 260]
  • XVIe s.
    Aucuns d'entre eux [philosophes] affirment qu'il faut que la vraye matiere ait en soy puissance vegetative [puissance d'accroissement] [LANOUE, 470]
    Trois operations vegetatives, à sçavoir, attirer leur nourriture, croistre et engendrer semence.... [PARÉ, Introd. 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Végéter ; provenç. vegetatiu ; espagn. et ital. vegetativo. Palissy l'a employé au sens d'un végétal : Les arbres et autres vegetatifs, 30.