vénérien, ienne

VÉNÉRIEN, IENNE

(vé-né-riin, riè-n') adj.
Qui a rapport au rapprochement des sexes. Acte vénérien.
Vénus est un nom charmant, vénérien est abominable [VOLT., Dict. phil. Langues.]
Maladie vénérienne, mal vénérien, affection contagieuse qui résulte d'un commerce impur. Ce fut seulement en 1527 que l'épithète de vénériens fut appliquée par Jacques de Béthencourt aux maux dont les parties génitales peuvent être atteintes. Aujourd'hui, vénérien n'est plus synonyme de syphilitique ; il se dit des affections qui, contractées par le coït, n'ont pas de caractères spécifiques, et ne donnent pas lieu aux accidents secondaires, tandis que les affections syphilitiques donnent lieu aux accidents secondaires et ont des caractères spécifiques.
S. m. Personne affectée de la maladie vénérienne. L'hôpital des Vénériens.

ÉTYMOLOGIE

  • XVIe s.
    Mes caracteres [un amulette aphrodisiaque que Montaigne recommande par plaisanterie] se trouvent plus veneriens que solaires [MONT., I, 96]
    Quelques chancres et maladies veneriennes [D'AUB., Hist. II, 424]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. Venus, Veneris, Vénus (voy. ce mot).