veillant, ante

VEILLANT, ANTE

(vè-llan, llan-t', ll mouillées) adj.
Qui veille.
J'y nourrissais encor les désirs sans espoir, Les soins toujours veillants, le chagrin toujours noir [LA FONT., Poésies mêlées, XXXVIII]
Rien n'a paru plus insupportable à l'arrogance des libertins [incrédules], que de se voir continuellement observés par cet œil toujours veillant de la Providence divine [BOSSUET, Sermons, 3e dim. après Pâq. Préambule.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un mari deffiant, de jalouse nature, Comme un dragon veillant de la voir m'empeschoit [DESPORTES, Élégies, I, 19, discours.]