ventelle

VENTELLE

(van-tè-l') s. f.
Ouverture pratiquée dans la ventellerie.
L'éclusier a seul le droit de manœuvrer les ventelles et les portes d'écluse [E. GRANGEZ, Voies navigables de France, p. 765]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Pour l'aisemant des molins et des ventaus desdis molins [, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 567]
  • XIVe s.
    Establir des ventailles en certains relais en la riviere de Somme [, Arch. nat. jj 74, pièce 427 (communiqué par M. Luce)]

ÉTYMOLOGIE

  • Vent. Vental, dans le parler génevois, signifie volet, contrevent.