verbiage

verbiage

n.m. [ de l'anc. fr. verbier, parler ]
Abondance de paroles inutiles ; verbalisme : Cet exposé n'est que du verbiage bavardage, délayage

verbiage

(vɛʀbjaʒ)
nom masculin
paroles nombreuses et sans intérêt un verbiage ennuyeux

VERBIAGE

(vèr-bi-a-j') s. m.
Abondance de paroles et absence d'idées.
Ma plume a fait le reste ; car je vous assure que les plumes ont grand'part à l'infinité du verbiage dont nous remplissons nos lettres [SÉV., 5 janv. 1676]
Il s'était mis en réputation dans le public par un verbiage spécieux, soutenu d'un air imposant [LESAGE, Gil Bl. II, 3]
Je prends la liberté de lui écrire quatre mots ; car il ne faut pas de verbiage pour les hommes en place [VOLT., Lett. Rochefort, 4 févr. 1767]
Voilà la vraie tragédie ; le reste est du verbiage ; mais comment faire cinq actes sans verbiage ? [ID., Comm. Corn. Rem. Œdipe, v, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de l'ancien verbe verbier ou verboier, du latin verbum, parole.

verbiage

VERBIAGE. n. m. Abondance de paroles qui ne disent presque rien, qui contiennent peu de sens. Il n'y a que du verbiage dans ce livre, dans ce discours. C'est un verbiage continuel.
Synonymes et Contraires

verbiage

nom masculin verbiage
Flot de paroles superflues.
bavardage, remplissage, verbalisme -familier: baratin, bla-bla, caquet, délayage, parlote, parlotte, tchatche -littéraire: prolixité, verbosité.
Traductions

verbiage

להג (ז), מלל (ז), פיטומי מילים (ז״ר), פלספנות (נ), קשקשת (נ), מֶלֶל, קַשְׁקֶשֶׁת

verbiage

gewauwel

verbiage

Schmonzes, Schmus

verbiage

sproloquio

verbiage

[vɛʀbjaʒ] nmverbiage
ver blanc nmMay beetle grub