verchère

VERCHÈRE

(ver-chè-r') s. f.
Ancien terme de droit.
Part légitime dans une hoirie, [, Acte de 1716 (Dauphiné)]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ledit roy dauphin prend de present la charge de payer à l'ancienne comtesse de Valentinois ce à quoy ledit comte peut estre tenu à elle ou à aultre, à cause de la verchiere ou dot, dont ladicte comtesse ou aultre pourroit faire poursuite ou demande contre ledit comte [DU CANGE, vercheria.]
    Jehanne, femme de Jehan Furcheron, tient une autre terre ou verchiere contigue à ladite terre [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • En Auvergne, valcheire ; prov. vercayrar, doter, donner en dot une verchiere ; bas-latin vercheria, vercherium, bercheria, du bas-latin berbix, brebis (voy. BREBIS). Verqueria est proprement une bergerie, puis un fonds sur lequel on élève des brebis, et enfin un domaine, une dot.