verglas

verglas

[ vɛrgla] n.m. [ de verre et glas, anc. var. de glace ]
Mince couche de glace sur le sol, due à la congélation de l'eau, du brouillard, de la neige fondue : Le verglas a causé de nombreux accidents de voiture. Une plaque de verglas.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

VERGLAS

(vèr-glâ) s. m.
Couche mince et glissante de glace qui recouvre le sol et qui résulte de la congélation de la pluie à son arrivée sur la terre. Le pavé est couvert de verglas. Il tombe du verglas. Il fait du verglas.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Grans wereglas ou grans neges ou grans orages [BEAUMANOIR, III, 4]
  • XIVe s.
    Vereglaz [DU CANGE, gelicidium.]
  • XVIe s.
    Non seulement la gelée estoit forte, ains continuellement tomboit un verglas si terrible, que quasi les gens de pied ne pouvoient marcher sans tomber [LANOUE, 659]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, verglasse ; wallon, wargless. On a dit aussi vergiel. Vergiel, verglas sont composés de giel, gel, et de glas, masculin de glace (voy. GLACE, à l'historique). Reste le préfixe ver ; Diez y voit le mot verre : glace qui est comme du verre. Mais cette explication n'est guère compatible avec les formes were et war, non plus qu'avec voire, qui est la forme de verre dans Beaumanoir. Elles conduisent à l'anc. all. waron ; holl. weeren, se garer (voy. GARER) : gare à la glace, au gel.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

verglas

VERGLAS. n. m. Couche mince de glace, formée sur le sol par une petite pluie qui se congèle à l'instant de sa chute. Le pavé est couvert de verglas. Il y a du verglas.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

verglas

Verglas, m. acut. Est un mot composé de verre, et glas, tous deux non entiers, et signifie cette glace tenve et luysant comme verre, qui se fait ou du brouillas cheant, ou d'une menuë pluye estraints en glace par la ri gueur du froid, Vitrea glacies. Aussi tel verglas est luysant comme ver re et vernis. Aucuns l'estiment composé de ces deux Latins, Viridis glacies, disans que le verglas tire sur le verd, là où l'autre glace est blanchastre, mais c'est abbus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

verglâs


VERGLâS, s. m. [Vêrglâ: 1re ê ouv. 2e lon.] Pluie, qui se glace en tombant, ou aussitôt qu'elle est tombée. "Il tombe du verglâs. "Le pavé était tout couvert de verglâs. = * Quelques-uns disent : il verglace; mais mal.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

verglas

náledíijzelgołoledźblack icefondo ghiacciato, gelata, ghiaccio, ghiaccio neroثَلْج أَسْوَدisslagGlatteis«μαύρος» πάγοςcapa de hielo, capa fina de hielo en las carreterasmusta jääpoledica路面の薄い透明な氷도로의 살얼음underkjølt regncamada de gelo fina e transparente em estradasгололедunderkylt regnน้ำแข็งสีดำgizli buzlớp băng phủ mặt đường黑冰ледקרח (vɛʀglɑ)
nom masculin
couche de glace qui recouvre le sol
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

verglas

[vɛʀglɑ] nmblack ice
une plaque de verglas → a patch of black ice
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005