verni, ie

VERNI, IE

(vèr-ni, nie) part. passé de vernir
Il [Paw] méprise les Chinois.... mais du moins il faudrait avouer qu'ils avaient des maisons vernies plusieurs siècles avant que nous eussions des cabanes [VOLT., Mél. hist. Fragm. sur l'hist. II]