versant

versant

n.m.
1. Chacun des deux flancs d'une montagne ; chacune des deux pentes qui encadrent une vallée : Le versant italien des Alpes.
2. Chacun des aspects opposés de qqch : Les deux versants de la vie d'une femme qui travaille.

VERSANT2

(vèr-san) s. m.
Pente d'un des côtés d'une chaîne de montagnes. Le versant espagnol des Pyrénées.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant ceux de l'ost veirent qu'ils estoyent au versant et qu'ils perdoyent sans rien conquerir, ils firent retraire leurs gens à leurs logis [FROISS., liv. I, p. 99, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Verser.

versant

VERSANT. n. m. Chacune des pentes d'un chaîne de montagnes. Le versant septentrional des Pyrénées.

versant


VERSANT, ANTE, adj. *VERSEMENT, s. m. VERSER, v. act. et n. [Vêr-san, sante, ceman, cé; 1re ê ouv. 2e lon. aux 2 prem. e muet au 3e, é fermé au 4e.] Verser, 1°. répandre, transvaser. "Verser de l'eau dans une cruche, à terre; du vin dans un verre, etc. — Voy. RÉPANDRE. — Verser des larmes.
   Un moment d'imprudence a souvent fait verser
   Des larmes que le tems n'a pu faire cesser.
       La Chaussée.
  Songe au sang qu'a versé ta fureur meurtrière,
  Et considère après sur quoi tu peux fonder
  Et l'amour, et la foi que je t'ai pu garder.
       Rhadamisthe.
Verser son sang pour la Foi, pour l'État. — Verser le sang inocent. = 2°. On le dit des grains qu'on répand d'un sac dans un aûtre, ou d'une aûtre manière: verser du blé, de l'avoine dans, etc. = 3°. Faire tomber, ou tomber sur le côté. Il se dit activement et neutralement, des voitûres et des persones qui sont dedans. "Ce Cocher a versé sa voitûre, nous a versés. "Ces sortes de carrosses sont sujets à verser. "Nous avons versé en tel endroit: c'est verser en beau chemin. = 4°. Coucher, ou être couché, en parlant des blés sur pied. "L'orage a versé les blés. "S'il pleut long-tems les blés verseront. "Le grand vent fait verser les blés. = 3°. Versé, adj. Exercé, expérimenté. "Versé dans les Finances, dans la Philosophie, dans la lectûre des Poètes. * J. J. Rousseau emploie dans le même sens l'actif verser. "Ceux qu'une longue expérience a versés dans les afaires. — L'usage n'admet pas l'emploi de ce verbe dans ce goût là.
   REM. Verser est beau au figuré: "Il a versé le poison et l'amertume sur les jours, ou dans le coeur de ses parens.
   Et mes brûlans soupirs verseront dans leur âme
   Cette bouillante ardeur, qui m'anime et m'enflâme.
       Campistron.
  La noirceur masque en vain les poisons qu'elle verse;
  Tôt ou tard, tout se sait, et le vérité perce.
       Le Méchant.
"L'humanité est le premier sentiment qu'on verse dès l'enfance, dans l'âme des Rois. Massill. "Verser sur le genre humain non seulement des lumières agréables, mais aussi des instructions salutaires. J.J. Rous. — * Un Auteur a dit: "Horace versa des fleurs sur le tombeau de Mécène. Au lieu de verser, qui ne se dit (au propre et en ce sens) que des chôses liquides; il fallait, répandit; terme plus général, qui se dit des chôses, qui ne sont pas liquides, comme de celles qui le sont. Wailly. = En st. famil. verser en beau chemin, (n°. 3°.) c'est manquer une afaire, lorsqu'elle était en bon train.
   VERSANT, ANTE, ne se dit que des voitûres. Sujet à verser. "Les carrosses haut suspendus sont versans. "Les berlines sont moins versantes que les aûtres voitûres.
   VERSEMENT, action de verser des fonds d'argent ou d'éfets de comerce dans, etc. M. Necker a employé ce mot, qui n'est pas dans les Dictionaires, mais qui est en usage parmi les Négocians: "En tems de paix, les Voyageurs étrangers ocasionent un versement en France de plus de trente millions par an.

Synonymes et Contraires

versant

nom masculin versant
Face latérale d'un relief.
côté, paroi, pente -littéraire: pan.
Traductions

versant

sideמדרון (ז), מורד (ז), מוֹרָדhellingAbhangversantesklonkulmakerroin (vɛʀsɑ̃)
nom masculin
pente d'une montagne

versant

[vɛʀsɑ̃] nmslopes pl, side