versificateur

(Mot repris de versificateurs)

versificateur, trice

n.
1. Auteur qui écrit des vers ; poète.
2. Mauvais poète.

VERSIFICATEUR

(vèr-si-fi-ka-teur) s. m.
Celui qui fait des vers.
Cette rigueur qu'il [Malherbe] a observée en sa façon d'écrire, fait que ses plus grands ennemis confessent qu'il était excellent versificateur ; mais c'est toute la louange qu'il peut obtenir de leur courtoisie ; car le nom de poëte, à leur avis, ne lui peut appartenir, le prenant dans son ancienne et véritable signification [GODEAU., Disc.]
sur Malherbe L'art du versificateur est d'une difficulté prodigieuse, surtout en notre langue, où les vers alexandrins marchent deux à deux, où il est rare d'éviter la monotonie.... [VOLT., Dict. phil. Art poét.]
Tel qui sera toute sa vie un mauvais versificateur, un géomètre subalterne, serait peut - être devenu un grand fabricateur d'étoffes [J. J. ROUSS., Disc. rétabl. des sciences.]
Particulièrement, celui qui a de la facilité pour faire des vers, mais peu d'invention.
Chacun forge des vers ; mais, pour la poésie, Cette Princesse est morte, aucun ne s'en soucie ; Avec un peu de rime on va vous fabriquer Cent versificateurs en un jour sans manquer [LA FONT., Climène, comédie.]
Au fém. Une versificatrice.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et trestot en ceste maniere Parole cist versefierre, Fabliaux [BARBAZAN, t. II, p. 71]
  • XIVe s.
    Et de ce dit un versifieur en ses vers.... [VIGNAY, Eschès moralisés, f° 53]
  • XVIe s.
    Il y a autant de difference entre un poete et un versificateur qu'entre un bidet et un genereux coursier de Naples [RONS., 585]
    Laissez luy [à un poëte] allonger une courte syllabe, s'il veut.... si les inventions y rient, si l'esprit et le jugement y ont bien faict leur office, voylà un bon poete, dirai-je, mais un mauvais versificateur [MONT., I, 189]
    Pleust à Dieu que cette sentence [il n'est pas permis d'être poëte médiocre] se trouvast au front des boutiques de touts nos imprimeurs, pour en defendre l'entrée à tant de versificateurs ! [ID., III, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. versifiayre, versificador ; du lat. versificatorem, de versificare, versifier.

versificateur

VERSIFICATEUR. n. m. Celui qui fait des vers; il se dit particulièrement de Celui qui a plus d'habileté technique que d'imagination et de véritable don poétique. Habile versificateur. On voit assez de bons versificateurs, mais les grands poètes sont rares.

versificateur


VERSIFICATEUR, s. m. VERSIFICATION, s. fém. VERSIFIER, v. n. [Vêrsifika-teur, cion, fi-é: 1re ê ouv. dern. é fer. au dern.] Ils expriment l'action de faire des vers; et ils se disent sur-tout de la facilité et de l'élégance de la construction, plutôt que du génie et de l'invention. "Bon versificateur, qui versifie bien; dont la versification est noble, aisée et coulante. "Bien des gens pensent que Voltaire est plus versificateur que Poète. = Pièce bien ou mal versifiée; dont les vers sont ou ne sont pas beaux.
   REM. Versifier, au futur et au conditionel n'est que de 4 syllabes; l'e y est muet: il versifiera, versifierait: pron. versifîra, fîré.
   Il versifira donc! Le beau genre de vie!
       Piron.

Traductions

versificateur

חרוז (ז), חרזן (ז)