vexation

vexation

n.f.
Action, parole qui vexe : Il a dû supporter de nombreuses vexations parce qu'il bégayait humiliation, sarcasme

vexation

(vɛksasjɔ̃)
nom féminin
action de blesser qqn dans son amour-propre être victime de multiples vexations à cause de son physique Il ne supporte pas la vexation.

VEXATION

(vè-ksa-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Action de vexer, de tourmenter.
Et pour la seconde table [du Décalogue] qui regarde le prochain, nous attaquons tous les jours son honneur par nos médisances, son repos par nos vexations, son bien par nos rapines.... [BOSSUET, Sermons, Fond. veng. div. 1]
Je n'ai connu que vexations, et j'espère bien en essuyer jusqu'à mon dernier jour [VOLT., Lett. d'Argental, 25 avr. 1764]
Ce fut là le germe de cette haine inextinguible qui se développa depuis dans mon cœur, contre les vexations qu'éprouve le malheureux peuple et contre ses oppresseurs [J. J. ROUSS., Conf. IV]
Pausanias, accusé de vexations envers les alliés, soupçonné d'intelligence avec les Perses [BARTHÉL., Anach. Introd. part. 2, sect. 2]
Au sens passif, la vexation de, la vexation éprouvée par.
Il est assez ordinaire à ceux qui sont en place, d'être peu touchés des vexations des personnes faibles et sans crédit, et de se rendre sourds à leurs plaintes [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 130, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ceu est à savoir des vexations e des injures e des vilanies faites aux nonains de la Bademoriere [, Bibl. des ch. 4e série, t. IV, p. 79]
  • XVe s.
    Vexation donne entendement, dit le sage [, Jouvencel, f° 20, dans LEROUX DE LINCY, t. II, p. 498]
  • XVIe s.
    Il ne se peut faire que nous ne soyons agitez d'une merveilleuse vexation en pensant à cela [CALV., Instit. 472]
    L'esprit se tenant tousjours en repos et en santé, non pas sans action, mais sans vexation, sans passion [MONT., IV, 152]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. vexatio ; esp. vejacion ; ital. vessazione ; du lat. vexationem, de vexare, vexer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • VEXATION. Ajoutez : - REM. Vexations, au pluriel, a été employé dans l'arrêt qui condamna Lally, comme désignant un crime ou un délit. Sur quoi Voltaire remarque : L'arrêt ne dit point qu'il [Lally] ait été concussionnaire ; cet arrêt lui reproche vaguement des vexations, et ce mot de vexations est si vague qu'il ne se trouve chez aucun criminaliste, Lettre à d'Alembert, 13 juin 1766.

vexation

VEXATION. n. f. Action de vexer. Le procès qu'on lui fait est une vexation manifeste, une pure vexation. Exercer, commettre des vexations. Eprouver, essuyer des vexations.

vexation

Vexation, Vexatio.

vexation


VEXATION, s. fém. VEXER, v. act. [Vèksa-cion, vèk-cé: 1re è moy., 2e é fer. au 2d.] Vexer, tourmenter; faire de la peine injustement. Vexation, action de vexer. "Seigneur, qui vexe ses vassaux. "Il a été puni de ses vexations. "Le procês qu'on lui fait est une pûre vexation. = REM. Vexation a un sens actif; il se dit de celui qui vexe, et non pas de celui qui est vexé. — Rollin lui done un sens passif. "Il est assez ordinaire aux persones en place d'être peu touchés des vexations des persones foibles et sans crédit. Hist. Anc. Les persones faibles sont vexées: elles ne vexent pas. Il falait dire, des vexations qu'essuyent les persones faibles, etc. = Les petits maîtres modernes se servent de vexer à tout propôs et pour des riens. "On m'acâble, on me vexe, que c'est une chôse étrange. = Dans le Rich. Port. on met se vexer, se tourmenter. Je doute que ce réciproque soit du bel usage: l'Acad. ne le met pas. = Depuis peu on a dit vexateur, vexatrice, qui vexe. "Pouvoir vexateur. ANON. "La domination turbulente et vexatrice des Corps particuliers. Linguet. Ce sont des néologismes heureux, à mon avis. Neuville l'emploie substantivement. "Un vexateur avide, également avare et prodigue, devient la fable et l'exécration du peuple.

Synonymes et Contraires

vexation

nom féminin vexation
Action, parole qui vexe.
Traductions

vexation

היעלבות (נ), הקנטה (נ), נכלמות (נ), נעלבות (נ), עקיצה (נ), קנטור (ז), קִנְטוּר, הַקְנָטָה, עֲקִיצָה

vexation

vejación