viédase

VIÉDASE

(vié-da-z') s. m.
Terme injurieux et grossier. Un imbécile.
Si son altesse avait une aussi parfaite connaissance de tous nos viédases de beaux esprits [SCARR., Œuv. t. I, p. 204]
S'il venait quelque viédase, Qui voulût avec emphase Parler ab hoc et ab hac [PANARD, Œuv. t. III, p. 407]
Nom provençal de l'aubergine.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La court s'est contentée de vous condamner seulement à perdre la teste. Cambaire, ayant oui ce dicton, respondit incontinent en son gascon : Cap de Dieu, be vous douni lou reste pour un viet d'aze [DESPER., Contes, t. II, p. 120]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. viet, le pénis (du lat. vectis, qui a ce sens dans le bas-lat.), et aze, âne.

viédase

VIÉDASE. s. m. Terme injurieux, qui dans son origine signifiait, Visage d'âne. C'est un viédase. Il est grossier.