viatique

(Mot repris de viatiques)

viatique

n.m. [ lat. viaticum, de via, chemin, route ]
1. Litt. Ce qui apporte une aide, un soutien : Son expérience est un viatique atout
2. Sacrement de l'eucharistie administré à un chrétien en danger de mort.

viatique

(vjatik)
nom masculin
1. ce que l'on donne à qqn pour voyager un viatique abondant pour une traversée du désert
2. figuré ce qui donne secours, aide Son savoir et son expérience sont des viatiques pour affronter ces difficultés.

VIATIQUE

(vi-a-ti-k') s. m.
Chez les religieux, l'argent qu'on leur donne pour leur dépense en allant d'un lieu à un autre.
Charlemagne, apprenant la mort d'un évêque, demanda combien il avait légué aux pauvres en mourant : on répondit, deux livres d'argent ; un jeune clerc s'écria : C'est un bien petit viatique pour un aussi long voyage ; le prince, très content de cette réflexion, dit au clerc : Soyez son successeur, mais n'oubliez jamais ce mot [D'ALEMB., Élog. Mass. note 11]
Par extension, argent donné pour un voyage à une personne quelconque.
Je l'aurais gardée très volontiers pendant six mois, et je lui aurais donné un petit viatique pour Paris [VOLT., Lett. d'Argental, 24 nov. 1770]
Il lui remit l'argent destiné pour mon petit viatique [J. J. ROUSS., Conf. II]
Fig. Moyen de parvenir.
Dès ce moment, M. Chevassu visa à la députation, cet indispensable viatique de tout homme qui tient à faire son chemin [CH. DE BERNARD, Un homme sérieux, IV]
Fig. Sacrement de l'eucharistie administré aux malades en danger de mort, afin de les disposer à passer de cette vie à l'autre.
Elle [la reine] reçut hier au soir Notre-Seigneur comme viatique ; ce fut la plus magnifique et la plus triste chose du monde [SÉV., Lett. à Pompone, 18 nov. 1664]
Le saint viatique était excepté [lors de l'excommunication de Philippe Auguste], comme le baptême des enfants, de cette privation des choses saintes [VOLT., Dict. phil. Yvetot.]
L'usage des paroisses de Paris est de porter, pendant la semaine sainte, la communion à tous les malades, sans qu'ils soient dans le cas de la recevoir en viatique [DUCLOS, Œuv. t. v, p. 394]
Il a communié en viatique, sans avoir besoin d'être à jeun.
Viatique est souvent confondu, mal à propos, avec l'extrême-onction.
On entra à sept heures, et on le [M. Le Tourneux] trouva comme mort ; on ne put que lui donner l'extrême-onction, ne lui jugeant pas assez de connaissance pour le viatique [STE-BEUVE, Port-Royal, 3e édit. t. v, p. 227]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Chascun qui puet prant, hape et pique, Pour avoir grant estat et aise ; C'est un perilleux viatique : Tout se pert, le monde et l'eglise [E. DESCH., Poésies mss. f° 337]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. viaticum, provision de voyage, et aussi viatique (voy. Quicherat, Addenda), de via, voie, chemin. On a là l'exemple de la différence entre un mot calqué sur le latin et un mot remanié à l'origine par la bouche française : viatique et voyage ont exactement la même étymologie.

viatique

VIATIQUE. n. m. Provision d'argent ou de nourriture qu'on donne à quelqu'un pour un voyage. On lui a donné mille francs pour tout viatique.

Il désigne, figurément et absolument, le Sacrement de l'Eucharistie administré aux malades en péril de mort. On lui a donné le viatique. Porter le viatique à un malade. Ce malade a reçu le saint viatique. Il a reçu Notre-Seigneur en viatique.

Communier en viatique, Sans obligation d'être à jeun.

viatique


VIATIQUE, s. m. [Vi-atike: dern. e muet.] Au propre, il ne se dit que des Religieux. Provision ou argent qu'on done à quelqu'un pour un voyage. "On lui a doné vingt écus pour son viatique. = Au figuré, on apèle viatique, le Sacrement de l'Eucharistie, quand on l'administre aux malades qui sont en danger de mort. — En s'atachant à l'étymologie, on devrait dire, mon viatique, leur viatique, comme a dit Bossuet: "La grace d'avoir leur saint viatique. Cependant l'usage a prévalu de dire absolument: le saint viatique ou le viatique, et de ne point l'unir aux pronoms pôssessifs. "On lui a doné le viatique, il a reçu le saint viatique: comunier en viatique.

Traductions

viatique

צידה לדרך (נ)

viatique

Abendmal, leßte Delung, Reisepfennig, Zehrpfennig

viatique

viaticum

viatique

viático

viatique

Viaticum

viatique

Viaticum

viatique

viaticum

viatique

Viaticum

viatique

[vjatik] nm
(RELIGION)viaticum
(pour voyageur) (= provisions) → provisions pl for the journey (= argent) → money for the journey