vicissitude

vicissitude

n.f. [ lat. vicissitudo, alternative, de vicis, 2. tour, succession ]
(Surtout au pl.) Litt. Événements heureux ou, plus souvent, malheureux qui se succèdent dans la vie de qqn : Après bien des vicissitudes, ils ont pu adopter un bébé aléa, tribulation

VICISSITUDE

(vi-si-ssi-tu-d') s. f.
Changement de choses qui se succèdent.
Cette vicissitude continuelle qui fait la beauté de l'univers [MALEBR., Recher. vér. Éclairc. l. VI, t. IV, p. 280, dans POUGENS.]
Méditons, méditons, fidèles, cette grande et terrible vicissitude : le monde se réjouira, et vous serez tristes ; mais votre tristesse tournera en joie, et la joie du monde sera changée en un grincement de dents éternel [BOSSUET, 1er sermon, Providence, 2]
Ya-t-il rien de plus admirable que cette variété et cette vicissitude du jour et de la nuit, de la lumière et des ténèbres ? [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 380, dans POUGENS]
Votre vie n'a plus été qu'une triste vicissitude de lumières et de ténèbres [MASS., Carême, Inconstance.]
J'aime mieux [dit l'athée] admettre la nécessité de la matière et des générations et des vicissitudes éternelles, qu'un Dieu qui aurait fait librement des malheureux [VOLT., Phil. newt. I, 1]
Variation.
Si ces vicissitudes de l'air sont, comme le prétend un grand philosophe, les principales causes de la destruction des êtres vivants [BUFF., Hist. anim. ch. 9]
Mémoires donnés par feu M. de Mairan en 1719, 1722 et 1765.... où il examine avec une attention scrupuleuse les causes de la vicissitude des saisons dans les différents climats [ID., Théor. terr. part. hypoth. t. IX, p. 352]
Saunderson avait de commun avec l'aveugle du Puiseaux d'être affecté de la moindre vicissitude qui survenait dans l'atmosphère [DIDER., Lett. sur les aveugles.]
Les vicissitudes des composés ne sont que des modes du mouvement [ID., Opinion des anc. phil. (Épicurisme).]
Il y a beaucoup de vicissitude en son humeur, se dit d'une personne très changeante.
Instabilité des choses humaines, disposition qu'elles ont à changer.
La guerre est journalière, et sa vicissitude Laisse tout l'avenir dedans l'incertitude [CORN., Sophon. I, 3]
Telle est la vicissitude des choses humaines, que de ce fameux traité des Pyrénées il n'y a pas deux articles qui subsistent aujourd'hui [VOLT., Louis XIV, 6]
Quand on apprécie cet homme extraordinaire [Napoléon] dans toutes les vicissitudes de sa vie [VILLEMAIN, Souv. contemp. les Cent-Jours, VIII]
Le changement même dû à l'instabilité des choses. Les vicissitudes de la mode.
Pisistrate usurpa dans Athènes l'autorité souveraine, qu'il sut conserver trente ans durant, parmi beaucoup de vicissitudes, et qu'il laissa même à ses enfants [BOSSUET, Hist. I, 7]
Menzikoff, homme qui a connu les plus extrêmes vicissitudes de la fortune, ayant été garçon pâtissier, général et prince, ensuite dépouillé de tout et relégué en Sibérie où il est mort dans la misère et dans le désespoir [VOLT., Charles XII, 5]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La vissitude ou egal interpollation de seigneurir [BERCHEURE, f° 63, verso.]
  • XVIe s.
    Ils s'allerent refugier en Angleterre, où ils furent receus et maintenus, jusques à ce que le temps, qui porte toujours avec soy vicissitude, les ramena en Escosse avec nouvelles guerres [CASTELNAU, 188]
    [Polycrate] estimant que, par ce malheur apposté [jeter son anneau à la mer], il satisfaisoit à la revolution et vicissitude de la fortune [MONT., II, 259]
    Aucuns ont dit que le monde est de toute eternité, mortel et renaissant à plusieurs vicissitudes [CHARRON, Sagesse, p. 239]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. vicissitudinem, dérivé de vix, vicis, tour, alternative (voy. VICE 2).

vicissitude

VICISSITUDE. n. f. Révolution, changement par lequel des choses différentes se succèdent les unes aux autres. La vicissitude des saisons. Sa vie est une vicissitude continuelle de repos et de travail, de plaisirs et de peines, de sagesse et de jolie.

Il désigne aussi l'instabilité, la disposition qu'ont toutes les choses à changer rapidement de mal en bien, de bien en mal. La vicissitude des choses humaines.

Il se dit aussi de Ces changements mêmes. Voilà une terrible vicissitude. Dans ce sens, il s'emploie plus ordinairement au pluriel et se dit plutôt pour un Changement de bien en mal. Éprouver, subir des vicissitudes. Passer par beaucoup de vicissitudes. Être exposé à toutes sortes de vicissitudes. Il a connu toutes les vicissitudes de la fortune. Chez toutes les nations le langage suit les vicissitudes des moeurs.

vicissitude


VICISSITUDE, s. f. [Vici-situde: dern. e muet.] 1°. Révolution réglée: la vicissitude des saisons. = 2°. Instabilité. "La vicissitude des chôses humaines. = 3°. Changement, évènement fâcheux. "Voilà une terrible vicissitude: il a éprouvé de grandes vicissitudes. = 4°. Variations. "Il a eu dans sa vie de grandes vicissitudes, des vicissitudes continuelles. "Ce ne fut qu'une vicissitude continuelle de combats fréquens, gagnés, ou perdus. Volt.

Synonymes et Contraires

vicissitude

nom féminin vicissitude
Événement heureux ou malheureux.
Traductions

vicissitude

vicissitude

vicissitude

vicissitudo

vicissitude

vicissitude

vicissitude

vicisitud