vidange

(Mot repris de vidanges)

vidange

n.f. [ de vider ]
1. Action de vider pour nettoyer ou rendre de nouveau utilisable : La vidange d'un réservoir.
2. Dispositif servant à vidanger, à l'écoulement d'un liquide : La vidange d'une baignoire.
3. En Belgique, verre consigné ; bouteille vide.

vidanges

n.f. pl.
Matières retirées d'une fosse d'aisances.

VIDANGE

(vi-dan-j') s. f.
Action de vider. La vidange d'une fosse. Les immondices qu'on retire d'un lieu qu'on vide ou nettoie. Les vidanges d'une fosse.
[Un vautour] se nourrissant plutôt de chair morte et de vidanges que de chair vivante [BUFF., Ois. t. I, p. 248]
État d'un vase qui n'est pas plein. Bouteille en vidange. Il se dit aussi de la liqueur. Du vin en vidange. Terme de jaugeage. Distance qu'il y a entre la surface de la liqueur et la surface interne du fond, si le tonneau est debout dans une position verticale ; et, s'il est dans une position horizontale, distance entre la surface de la liqueur et la surface interne de la douve du bondon.
Action d'enlever les matières fécales d'une fosse d'aisance. Au plur. Le produit de la vidange. Se dit aussi des excréments de plusieurs espèces d'animaux. Nom donné en Flandre à l'engrais tiré des fosses d'aisances.
Terme de maçonnerie. Transport de terres fouillées.
Tous les matériaux inutiles dont il faut débarrasser une ardoisière.
Il se dit du bois coupé qu'on enlève d'une forêt.
Les entrepreneurs de l'exploitation se conformeront à tout ce qui est prescrit aux adjudicataires pour l'usance et la vidange des ventes [, Code forestier, art. 82]
L'ébranchement est inutile pour les arbres qui doivent tomber sur les endroits trop peuplés, ou sur les clairières, ou sur les chemins de vidange [DRALET, Traité des forêts d'arbres résineux, p. 193]
Nom de petits fossés creusés en pente le long des routes et des chemins vicinaux, et qui servent à égoutter les eaux des terres et de ces chemins.
Terme de médecine, peu usité aujourd'hui. La vidange des eaux de l'amnios, l'écoulement des eaux de l'amnios. Au plur. Les évacuations que les femmes ont après l'accouchement ; on dit aujourd'hui lochies.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La saignie de la veine qui est sus le garret [jarret] fait grand widenge de tout le cors, et afoiblist moult [H. DE MONDEVILLE, f° 32]
    Corps joints sans vieudenge [vide] [ORESME, Thèse de MEUNIER]
  • XVe s.
    Ils estoient deux cens Anglois en ladite place, lesquels s'en allerent, leurs corps et leurs biens saufs, à Chierebourg, et eurent huict jours vuidange [AL. CHART., Hist. de Charles VI et VII, p. 201]
  • XVIe s.
    Pourtant, en laissant toutes ces contentions, prenons des paroles du S. Esprit la decision et vuidange de la question [CALVIN, Instit. 933]
    Vous voyez souvent des hommes sains faire un grand vuidange d'excrements sans besoing aulcun precedent [MONT., III, 209]
    À cause de cette vuydange industrieuse [du fossé] que fit M. le mareschal [CARL., IX, 29]
    Ceux qui achetent bois taillés en doivent faire la coupe dans le premier mai, et la vuidange dans la madelaine ensuivant [LOYSEL, 244]
    Si le travail est long et laborieux, à cause que les vidanges sont sorties longtemps avant l'enfantement [PARÉ, XVIII, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Vider ; provenç. voiansa.

vidange

VIDANGE. n. f. Action de vider. La vidange d'un moteur, d'un réservoir d'essence.

Il se dit spécialement de l'Opération par laquelle on vide une fosse d'aisances.

Il se dit aussi de l'Opération qui consiste à enlever d'une forêt le bois que l'on a abattu. Ceux qui ont acheté une coupe de bois n'ont qu'un certain temps pour la vidange.

Il désigne aussi l'État d'un vase qui n'est pas plein. Un tonneau en vidange. Vous avez laissé cette bouteille en vidange. Jauger la vidange d'un fût.

VIDANGES, au pluriel, désigne les Matières, les immondices retirées d'un lieu qu'on vide ou qu'on nettoie. Les vidanges d'une fosse.

vidange


VIDANGE, s. f. VIDANGEUR, s. masc. VIDE, s. m. et adj. VIDER, v. act. [2e lon. aux deux prem. e muet au 3e, é fer. au 4e. = On a écrit long-tems, vuidange, vuide, vuider, et le grand nombre les écrit encôre de même. Plusieurs Écrivains retranchent aujourd'hui l'u voyèle, qui ne se prononce pas, et qui induit même à une mauvaise prononciation, et fait prononcer à quelques-uns: vui-de, vui-dé.] Vide se dit de ce qui n'est rempli que d' air, ou qui ne contient pas ce qu'il a acoutumé de contenir. "Muid, toneau, place, espace vide. "Avoir le ventre vide, les boyaux vides. "La maison est vide; sa bourse est vide. = Figurément, Cerveau, tête vide: homme qui n' a point de sens. = Discours, ouvrage vide de sens, de raison, qui n'ont rien de solide. = S. M.Le vide et le plein, se disent de divers systêmes de Philosophie. = Faire un grand vide, se dit de ce qui a péri, et qui était fort utile, et n'a pas été remplacé. "Ces arbres font un grand vide dans cette alée. "Cette Princesse fit un grand vide à la Cour. "La mort de M. de Turenne fit un grand vide, etc. "Je vous proteste que tous les états laissent un vide afreux. Mde. de Maintenon. Elle sous entend, de contentement, de satisfaction. = À~ vide, adv. "La Diligence de Lyon est partie à vide. = Vide-Bouteille, petite maison avec un jardin, prês de la ville. = Vider, rendre vide. "Vider un toneau, une cruche, un vivier, un étang. Vider sa bourse, un sac d'argent. "Vider les lieux, un apartement. — En style figuré familier, on dit, vider les bouteilles, ou les pots et les verres; faire la débauche: boire beaucoup. — Vider la Province, le Royaume; en sortir par crainte, par force, ou par autorité de Justice. — Vider ses mains, se dessaisir de ce qu'on tenait injustement: "il a été condamné à vider ses mains. = Figurément, en parlant des afaires, les finir, les terminer. "Il vide bien des procès: il a bien vidé des afaires en peu de tems.
   VIDANGE, action de vider; en parlant du bois coupé dans une forêt, des terres qui embarrassent, d'un fôssé, qui s'est rempli, etc. = Pluriel: les immondices, qu'on ôte d'un lieu qu'on vide, qu'on nettoie. "Où portera-t'on les vidanges? = Vidangeur ne se dit que de celui qui vide les fôsses des privés.

Traductions

vidange

הרקה (נ), התרוקנות )נ), הִתְרוֹקְנוּת, הֲרָקָהsewagevuotatura (vidɑ̃ʒ)
nom féminin
1. action de vider qqch de son contenu vidange d'un radiateur
2. action de vider et de remplacer l'huile dumoteur faire faire la vidange de sa voiture

vidange

[vidɑ̃ʒ]
nf
[fossé, réservoir] → emptying
tuyau de vidange → drainage pipe
(AUTOMOBILES)oil change
faire la vidange → to change the oil, to do an oil change
[lavabo] (= bonde) → waste outlet vidanges
nfpl (= matières collectées) → sewage sg