vigilamment

VIGILAMMENT

(vi-ji-la-man) adv.
Avec vigilance.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Vigilamment [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Vigilant, et le suffixe ment.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

vigilamment

VIGILAMMENT. adv. Avec vigilance. Il est peu usité.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

vigilamment


VIGILAMMENT, adv. VIGILANCE, s. f. VIGILANT, ANTE, adj. [Vigilaman, lance, lan, lante; 3e br. au 1er, lon. aux aûtres.] Ces mots ont raport à veiller, employé au figuré, dans le sens de prendre garde, faire atention à, etc. "Il a beaucoup de vigilance. "La vigilance pastorale. "Manquer de vigilance. "Un Général ne doit pas se reposer sur la vigilance d'aûtrui. "C'est un homme três-vigilant; une femme três-vigilante. = REM. Vigilance ne se dit que dans le moral: Boileau l'emploie dans le physique:
   Aucun ne laisse encor la plume enchanteresse.
   Pour les en arracher, Girot s'inquiètant,
   Va crier, qu'au Chapitre un repas les attend.
   Ce mot dans tous les coeurs répand la vigilance.
On ne dit pas répandre la vigilance, pour dire éveiller. — Voy. ATTENTION. = Vigilamment n'est guère usité; et l'on dit plutôt, avec vigilance. L. T. Richelet done cet exemple. "Les chrétiens doivent travailler vigilamment à leur salut. — L'Acad. le met sans doner d'exemple et sans remarque.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788