viguier

viguier

n.m. [ mot d'anc. prov., du lat. vicarius, remplaçant ]
Magistrat et chef militaire d'Andorre.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

VIGUIER

(vi-ghié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des vi-ghié-z actifs) s. m.
Juge qui, dans les provinces du Midi, faisait les fonctions de prévôt royal.
Plus anciennement, officiers à qui les comtes déléguaient une partie de leur autorité, et qui administraient une portion du comté.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant nostre sires s'en rala es ciex, il laissa saint Pierre son viguier [vicaire] en leu de lui [BRUN. LATINI, Trésor, p. 80]
  • XIVe s.
    Grans mercis ! dit li rois, qui se fu ravisez ; Je vous fais mon viguier, et le mien lieu tenez [, Guesclin. 8504]
  • XVe s.
    Ainsi que les Anglois chevauchoient, ils trouverent un chastel qui s'appelle Langon, dont le viguier de Toulouse estoit capitaine.... [FROISS., I, I, 223]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. viguer, viguier, du lat. vicarius (voy. VICAIRE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

viguier

VIGUIER. n. m. Juge qui, dans le midi de la France, faisait les mêmes fonctions que les prévôts royaux dans les autres provinces.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5