vinée

VINÉE

(vi-née) s. f.
Récolte de vin.
Ils eurent bonne année, Pleine moisson, pleine vinée [LA FONT., Fabl. VI, 4]
Lieu destiné à placer les cuves de fermentation dans un vendangeoir.
Il doit y avoir près du pressoir une pièce qui s'appelle vinée, destinée à mettre les cuves et le vin au sortir du pressoir [GENLIS, Maison rust. t. I, p. 159, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    À Tudelle et ailleurs irons, s'il vous agrée ; Des biens y trouverons et de bonne vinée [, Guesclin. 12545]
  • XVIe s.
    ...Ceux qui ont grand année De froment et bonne vinée [MAROT, IV, 232]
    Que les vignes ne promettent grande vinée avenir, pour l'injure des saisons [O. DE SERRES, 244]

ÉTYMOLOGIE

  • Vin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VINÉE. Ajoutez :
    Branche à fruit conservée plus ou moins longue sur la vigne, dite aussi courgée, pleyon, archet, aste, sautelle, flèche, tiret, etc. [DUBREUIL, Culture du vignoble, Paris, 1863, p. 88]
  • Nom donné, dans Maine-et-Loire, à un rameau de vigne, dit aussi couet, courbé en arc de cercle et attaché au cep de vigne [, les Primes d'honneur, Paris, 1872, p. 162]
  • HISTORIQUE

    • Ajoutez :
    • XVe s.
      Et fut la plus meschante année et pouvre vignée qui longtemps fut sceue en France [, Chronique scandal. de Louis XI, an 1465]

vinée

VINÉE. n. f. Récolte de vin. Nous aurons grande vinée, pleine vinée, demi-vinée.

vinée


VINÉE, VINEUX, Voy. VIN.