vinage

Recherches associées à vinage: vintage

VINAGE

(vi-na-j') s. m.
Action de viner les vins.
Vous voulez nous obliger à boire vos vins ; mais vous oubliez donc qu'ils ne peuvent supporter le transport sans vinage, et que le vinage ne peut se pratiquer qu'en payant un droit de 99 francs par hectolitre d'alcool, à moins que vous ne viniez en fraude, [DES ROTOURS, Séance du 19 juill. 1867 du Corps législatif]
Terme d'ancienne coutume. Droit seigneurial qui se prenait en divers lieux sur le vin, à bord de cuve, c'est-à-dire, avant qu'il en fût tiré, et qui tenait lieu de censives.

ÉTYMOLOGIE

  • Viner. Dans l'ancienne langue, vinage était une redevance en vin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • VINAGE. Ajoutez : - HIST. XIVe s.
    Certaine rente de vin que on appelle vinage, qui peult valoir XXII muis de vin ou environ (1384) [VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 602]

vinage

VINAGE. n. m. T. didactique. Action d'ajouter de l'alcool au vin. Ces vins ne peuvent pas se transporter sans vinage.
Traductions

vinage

Verseßung mit Banntwein, Weinzoll