vindicte

vindicte

n.f. [ du lat. vindicta, vengeance, punition, de vindicare, réclamer en justice ]
La vindicte publique ou populaire,
Litt. la poursuite et la punition d'un crime au nom de la société : Désigner qqn à la vindicte publique le déclarer coupable et méritant un châtiment

vindicte

(vɛ̃dikt)
nom féminin
fait de dénoncer qqn pour le punir au nom de la société désigner qqn à la vindicte publique

VINDICTE

(vin-di-kt') s. f.
Terme de jurisprudence. La vindicte publique, la poursuite d'un crime au nom de la société.
Lors même qu'il braverait la vindicte publique [DIDER., Lett. Falconet, sept. 1766]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y va de la vindicte de son propre sang [CARLOIX, V, 10]
    La razer [une ville] rezpied rez-terre, en vindicte de Therouanne [ID., VIII, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. vendeta, espagn. vindicta ; ital. vendetta ; du latin vindicta, qui a même radical que vindicare (voy. VENGER).

vindicte

VINDICTE. n. f. T. de Jurisprudence. Il ne s'emploie que dans cette locution : La vindicte publique, La poursuite d'un crime au nom de la société. En France, la vindicte publique n'appartenait qu'aux gens du roi.

vindicte

Vindicte, id est, Vengeance, Vindicta, Vltio.

vindicte


VINDICTE, s. f. [Vein-dikte: 1re lon.] Terme de Palais. La poursuite du crime. " La vindicte publique. — M. Moreau dit, la vindicte tout seul. "C'était mettre la vengeance de l'Homme à la place de la vindicte, dont les Lois étaient chargées.

Traductions

vindicte

[vɛ̃dikt] nf
désigner qn à la vindicte publique → to expose sb to public condemnation