viol

viol

n.m.
1. Rapport sexuel imposé par la contrainte ou la violence et qui constitue un crime.
2. Action de transgresser une loi, une règle : Le viol du secret professionnel inobservation, manquement à
3. Action de pénétrer dans un lieu interdit : Un viol de sépulture profanation, violation

VIOL

(vi-ol) s. m.
Violence faite à une femme que l'on prend de force.
On imagine assez tous les excès, toutes les barbaries où s'emporte alors [dans la prise d'une ville] le soldat, qui n'a plus de frein, et qui regarde comme son droit incontestable le meurtre, le viol, l'incendie, la rapine [VOLT., Pol. et lég. Fragm. hist. Inde, 14]

REMARQUE

  • Au XVIIe siècle, viol commençait à s'introduire. Les grammairiens le combattaient, disant qu'il n'y avait de français que violement. Viol est en usage ; le rapt et le viol sont des crimes qu'on punit de mort, Acad. observ. sur Vaugel. p. 408.

ÉTYMOLOGIE

  • Nom verbal de violer.

viol

VIOL. n. m. Violence qu'on fait à une fille, à une femme que l'on prend de force. Le rapt et le viol sont punis des travaux forcés par la loi.

viol


VIOL, s. m. VIOLATEUR, TRICE, s. m. et f. VIOLATION, s. f. VIOLEMENT, s. m. VIOLER, v. act. [Vi-ol, vio-la-teur, trice, la-cion, leman, : 3ee muet au 5e, é fer. au 6e.] Violer, est 1°. Enfreindre, agir contre. "Violer les lois, le respect qu'on doit, etc.sa foi, son serment, sa promesse, les droits de l'amitié. etc. "Violer l'hospitalité, un voeu, les privilèges, les droits les plus sacrés, etc. = 2°. Faire violence à une fille, à une femme. — Viol, se dit dans le 2d sens; violement et violation, dans le 1er. "Il a été acusé de viol: il a été condamné pour un viol. "Le violement des lois, d' une alliance, etc. Violation du serment. = * Vaugelas et Richelet voulaient qu'on dît toujours violement, et condamnaient viol, mais l'usage n'admet que celui-ci, et ne soufre l'aûtre que dans les Ordonances, où les anciens mots sont conservés. = L'Acad. n'avait pas dabord mis violation. Elle l'a inséré~ dans la dernière édit. mais elle le borne à l'action de violer un engagement. M. Beauzée dit qu'on s'en sert plus spécialement, quand il s'agit des chôses sacrées ou très-respectables, quand elles sont comme profanées. "C'était une violation manifeste des traités: mais ils ne sont presque jamais exécutés autrement. Volt. = Violateur ne se dit que de celui qui viole les droits, les lois, etc. "Violateur des lois, des droits les plus sacrés. On ne dit point, violateur d'une femme. Violatrice est peu usité.

Synonymes et Contraires

viol

nom masculin viol
Traductions

viol

rape, violationאונס (ז), אינוס (ז), היאנסות (נ), תקיפה מינית (נ), אִנּוּס, אֹנֶסverkrachting, overtreding, aanrandingVergewaltigung, Rothsucht, Rothsüchtigungillata pudicitiæβιασμόςstuproاِغْتِصَابznásilněnívoldtægtviolaciónraiskaussilovanjeレイプ강간voldtektgwałtestupro, violaçãoизнасилованиеvåldtäktข่มขืนtecavüzhiếp dâm强奸изнасилване強姦 (vjɔl)
nom masculin
1. agression sexuelle une femme victime de viol
2. fait de ne pas respecter le viol d'une loi

viol

[vjɔl] nm
[personne] → rape
[intimité] → violation
[lieu] → violation
[loi] → violation