virolé, ée

VIROLÉ, ÉE

(vi-ro-lé, lée) adj.
Garni d'une virole.
Je tirai d'un fusil fort léger que Maloné avait fait, et qui faisait assez de bruit parce que le canon en était virolé [LOMÉNIE DE BRIENNE, Mém. inédits, t. I, p. 226, dans POUGENS]
Terme de blason. Se dit des cornes, des trompes, etc. qui portent des boucles ou anneaux d'un autre émail.