vitrage

(Mot repris de vitrages)

vitrage

n.m.
1. Ensemble des vitres d'une fenêtre ou d'un bâtiment : Refaire le vitrage d'un immeuble.
2. Petit rideau transparent qui se fixe directement au vantail de la fenêtre.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

VITRAGE

(vi-tra-j') s. m.
Action de vitrer.
Collectivement. Toutes les vitres d'un bâtiment, d'un édifice. Le vitrage d'une église.
Toi, qu'en ces murs, pareille aux rêveuses sylphides, Ce vitrage éclairé montre à mes yeux avides, Jeune fille.... [V. HUGO, Odes et Ballades, le Sylphe.]
Châssis de verre servant de cloison. Cabinet séparé d'une chambre par un vitrage.
À Pompéi, l'an 1772, on a trouvé une fenêtre avec un beau vitrage de près de trois palmes ; les vitres avaient un palme en carré [QUATREMÈRE DE QUINCY, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 276]
Se dit aussi des châssis vitrés qui servent de devanture aux tablettes d'un magasin, d'un cabinet de curiosités, etc.
Collure des fils sur les asples des tours à dévider les cocons ; ce qui est un défaut.

ÉTYMOLOGIE

  • Vitrer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VITRAGE. Ajoutez :
    Petit rideau de fenêtre, par opposition aux grands rideaux.
    Vitrages brodés, vitrages guipure, vitrages tulle, application, etc. [, Vitrine d'un magasin de nouveautés, 28 août 1874]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

vitrage

VITRAGE. n. m. Ensemble des vitres d'un bâtiment, d'un édifice. Le vitrage de cette maison coûte très cher. Le vitrage de cette église est d'un grand entretien.

Il se dit aussi d'un Châssis de verre qui sert de cloison, de devanture, etc. Le cabinet n'est séparé de la chambre que par un vitrage.

Rideaux de vitrage, Ceux que l'on suspend devant les vitres des fenêtres.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

vitrage


VITRAGE, s. m. VITRAUX, s. m. pl. VITRE, s. f. VITRER, v. act. VITRERIE, s. f. VITRIER, s. m. [2e lon. au 2d; vitrô; e muet au 3e et au 5e, é fer. au 4e et au 6e:vitré, vi-trié.] Vitre se dit et de l'assemblage de plusieurs pièces de verre, qui se met à une ouvertûre, pour doner du jour à un bâtiment, en garantissant de l'air. La grande vitre d'une Église; et de chacune des pièces qui composent la vitre. "Il manque là une vitre, un carreau de vitre. "Vitres claires ou troubles. "Il y a deux vitres cassées. Voy. CâSSER. = Vitrage est un terme collectif. Toutes les vitres d'un bâtiment. "Le vitrage de cette maison coûte extrêmement. = Vitraux ne se dit que des grandes vitres d'une Église. On dit vitrage, en parlant de tous les vitraux. "Le vitrage de cette Église est d'un grand entretien. = Vitrer; garnir de vitres. "Vitrer une fenêtre, une porte. = Vitrier, ouvrier qui travaille en vitres, qui vitre les fenêtres, etc. "Ce Vitrier fournit toutes les fenêtres du quartier. "Il y a plusieurs vitres câssées: il faut faire venir le vitrier. = Vitrerie; art et comerce du Vitrier.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

vitrage

זיגוג (ז), זִגּוּגinvetriata, vetriVerglasungzaskleníruder (vitʀaʒ)
nom masculin
vitre d'une fenêtre une baie à double vitrage
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

vitrage

[vitʀaʒ] nm
(= cloison) → glass partition
(= toit) → glass roof
(= rideau) → net curtain
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005