vivat

vivat

[ viva] interj. [ mot lat. signif. « qu'il vive ! » ]
Marque une vive approbation, une grande satisfaction bravo
n.m.
(Surtout au pl.) Acclamation, ovation en l'honneur de qqn, de qqch : Il entra sous les vivats des spectateurs huée

VIVAT

(vi-vat') interj.
S'emploie pour applaudir une personne ou une chose.
Vivat, madame, la fortune et l'amour sont pour la jeunesse ; et le tuteur est pris pour dupe [DANCOURT, Tuteur, sc. 13]
Ah ! vivat, j'ai gagné ma cause [ID., Bourg. à la mode, v, 12]
Je dis pour lui [Malesherbes] vivat avant de mourir ; c'est tout ce que je puis faire [VOLT., Lett. Chabanon, 3 août 1775]
S. m. Acclamation par laquelle on souhaite longue vie et prospérité à quelqu'un.
Et le vivat, et la risée, Emurent si bien l'assemblée, Que le plus triste du troupeau N'eût quitté la part du gâteau [SCARR., Virg. VIII]

REMARQUE

  • L'Académie écrit des vivat, sans s. Mais beaucoup mettent l's, et avec raison.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. vivat, qu'il vive, de vivere (voy. VIVRE 1).

vivat

VIVAT. (On prononce le T.) interj. Mot emprunté du latin. Acclamation, cri dont on se sert pour applaudir une personne. Tout le monde criait : Vivat.

Il s'emploie aussi comme nom masculin et se dit d'une Acclamation quelconque par laquelle on souhaite longue vie et prospérité à quelqu'un. Des vivats répétés. Pousser de joyeux vivats.

Synonymes et Contraires

vivat

nom masculin vivat
Fait d'acclamer quelqu'un.