voûté, ée

Recherches associées à voûté, ée: vouter

VOÛTÉ, ÉE

(vou-té, tée) part. passé de voûter
Fait en voûte. Un passage voûté. Terme d'histoire naturelle. Qui a la forme d'une voûte.
Il se dit du corps humain qui se courbe.
Un homme noir, assez mal mis, le dos voûté, la tête penchée sur une épaule, l'œil hagard, les mains fort sales [VOLT., l'Homme aux quarante écus, scélérat chassé]
Par extension.
Il [le savacou] marche le cou arqué et le dos voûté, dans une attitude qui paraît gênée [BUFF., Ois. t. XIV, p. 198]
Absolument. Courbé par l'âge. Il est déjà un peu voûté.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VOÛTÉ.
    Ajoutez :
    Il [le prince Orlof] a fait creuser en automne les fondements d'une porte cochère, et, pendant les plus fortes gelées de l'hiver, il a fait remplir d'eau ces fondements, afin qu'elle se convertît en glace... au printemps on éleva dessus une porte cochère voûtée en briques et très solide ; elle existe depuis quatre ans, et elle existera, je crois, jusqu'à ce qu'on l'abatte [, Lett. de Catherine II à Voltaire, 20 févr. (3 mars) 1773]