voguer

(Mot repris de voguera)

voguer

v.i. [ de l'anc. bas all. wogon, balancer ]
Litt. En parlant d'un bateau, avancer sur l'eau : Le paquebot vogue vers les Antilles naviguer
Vogue la galère !,
Litt. advienne que pourra !

voguer

(vɔge)
verbe intransitif
se déplacer sur l'eau Le bateau vogue vers l'Afrique.

voguer


Participe passé: vogué
Gérondif: voguant

Indicatif présent
je vogue
tu vogues
il/elle vogue
nous voguons
vous voguez
ils/elles voguent
Passé simple
je voguai
tu voguas
il/elle vogua
nous voguâmes
vous voguâtes
ils/elles voguèrent
Imparfait
je voguais
tu voguais
il/elle voguait
nous voguions
vous voguiez
ils/elles voguaient
Futur
je voguerai
tu vogueras
il/elle voguera
nous voguerons
vous voguerez
ils/elles vogueront
Conditionnel présent
je voguerais
tu voguerais
il/elle voguerait
nous voguerions
vous vogueriez
ils/elles vogueraient
Subjonctif imparfait
je voguasse
tu voguasses
il/elle voguât
nous voguassions
vous voguassiez
ils/elles voguassent
Subjonctif présent
je vogue
tu vogues
il/elle vogue
nous voguions
vous voguiez
ils/elles voguent
Impératif
vogue (tu)
voguons (nous)
voguez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais vogué
tu avais vogué
il/elle avait vogué
nous avions vogué
vous aviez vogué
ils/elles avaient vogué
Futur antérieur
j'aurai vogué
tu auras vogué
il/elle aura vogué
nous aurons vogué
vous aurez vogué
ils/elles auront vogué
Passé composé
j'ai vogué
tu as vogué
il/elle a vogué
nous avons vogué
vous avez vogué
ils/elles ont vogué
Conditionnel passé
j'aurais vogué
tu aurais vogué
il/elle aurait vogué
nous aurions vogué
vous auriez vogué
ils/elles auraient vogué
Passé antérieur
j'eus vogué
tu eus vogué
il/elle eut vogué
nous eûmes vogué
vous eûtes vogué
ils/elles eurent vogué
Subjonctif passé
j'aie vogué
tu aies vogué
il/elle ait vogué
nous ayons vogué
vous ayez vogué
ils/elles aient vogué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse vogué
tu eusses vogué
il/elle eût vogué
nous eussions vogué
vous eussiez vogué
ils/elles eussent vogué

VOGUER

(vo-ghé) , je voguais, nous voguions, vous voguiez ; que je vogue, que nous voguions, que vous voguiez v. n.
Être poussé sur l'eau à force de rames. Les galères commençaient à voguer.
Ramer, faire aller avec la rame (emploi qui a vieilli, et pour lequel on dit aujourd'hui ramer, nager). Les forçats de cette galère voguaient vigoureusement. Vogue avant ! commandement pour mettre en mouvement les rameurs de la vogue. On disait de même : vogue tribord ! vogue bâbord ! comme on dit aujourd'hui : nage ou avant tribord ! nage ou avant bâbord ! S. m. Vogue-avant, rameur qui tient la queue de la rame et lui donne le branle ; le rameur le plus de l'avant.
Dans une acception plus générale, naviguer de quelque manière que ce soit (emploi pour lequel les marins disent aujourd'hui plutôt marcher, aller de l'avant). Voguer à pleines voiles.
Il vogue vers Bysance [VOLT., Irène, I, 2]
Eh ! vogue ma nacelle, Nous trouverons un port ! [BÉRANG., Nacelle.]
Mais, Dieu ! le vaisseau trop rapide Déjà vogue vers d'autres cieux [ID., M. Stuart.]
Fig.
Nous voguons sur un milieu vaste, toujours incertains et flottants, poussés d'un bout vers l'autre [PASC., Pens. I, 1, éd. HAVET]
On parla des passions : Ah ! qu'elles sont funestes ! dit Zadig. Ce sont les vents qui enflent les voiles du vaisseau, repartit l'hermite : elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer [VOLT., Zadig, 20]
Fig. Voguer à pleines voiles, avoir toute sorte de succès.
Lorsque sur cette mer [de la fortune] on vogue à pleines voiles, Qu'on croit avoir pour soi le vent et les étoiles, Il est bien malaisé de régler ses désirs [LA FONT., Élég. pour Fouquet.]
Fig. Vogue la galère, arrive ce qui pourra.
Vogue la galère ; le bon temps n'est que pour ceux qui le peuvent prendre ou attraper [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 12, dans POUGENS]
Je pars le jour même de la Toussaint par Bagnols, de Bagnols à Rouanne, et puis, vogue la galère [Mme DE COULANGES, Lett. à Mme de Sévigné, p. 14, dans POUGENS]
Adieu, madame ; faisons tous deux comme nous pourrons ; vogue la galère [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 5 juin 1772]
Terme de chapellerie. Faire voguer l'étoffe, faire voler sur une claie les matières dont on veut faire les capades. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les mathelots sur l'un et l'autre banc D'un ordre egal voguent de ranc en ranc [DU BELLAY, VIII, 15, recto.]
    Les Romains courans au devant de ceste galere, et marchans coste à coste d'elle à mesure qu'on la voguoit tout bellement.... [AMYOT, P. Aem. 59]
    L'empereur Caligula, voguant avecques une grande flotte en la coste de la Romanie [MONT., II, 180]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. vogar ; espagn. bogar ; portug. vogar ; ital. vogare ; de l'anc. haut-allem. vagôn, altéré en wogôn, se mouvoir, d'où l'allem. moderne wogen, flotter (voy. VAGUE, s. f.).

voguer

VOGUER. v. intr. Être poussé sur l'eau à force de rames. Les galères commençaient à voguer.

Fig. et fam., Vogue la galère, Arrive ce qui pourra.

VOGUER signifie, par extension, Naviguer de quelque manière que ce soit. Nous voguions à pleines voiles. Notre vaisseau voguait en pleine mer.

voguer

Voguer, Velificare, Velificari.

voguer


VOGUER, v. n. [Voghé: 2eé fermé.] Être poussé sur l'eau à force de rames. "Les galères començaient à voguer. = On le dit quelquefois des vaisseaux, qui vont à force de voiles. "Ils voguaient en pleine mer. = Ramer. "Ces forçats voguent bien ou mal. Voy. GALèRE.

Synonymes et Contraires

voguer

verbe voguer
Littéraire. Avancer sur l'eau.
Traductions

voguer

sail

voguer

[vɔge] vi → to sail