voilé, ée

VOILÉ, ÉE1

(voi-lé, lée) part. passé de voiler 1
Couvert d'un voile.
J'ai vu près de l'autel une femme voilée [VOLT., Scythes, II, 5]
La coiffure des femmes arabes, quoique simple, est galante ; elles sont toutes à demi ou à quart voilées [BUFF., Suppl. à l'hist. nat. Œuvr. t. XI, p. 261]
Fig.
La tristesse voilée d'un doux sourire n'en est que plus amère à mon cœur [J. J. ROUSS., Hél. I, 31]
Terme de botanique. Se dit du fruit, quand le calice, sans adhérer à l'ovaire, persiste autour de lui d'une manière lâche, et n'entoure le fruit qu'en partie.
Fig. Couvert comme d'un voile, caché.
Les prophètes ont dit clairement qu'Israël serait toujours aimé de Dieu, et que la loi serait éternelle ; et ils ont dit que l'on n'entendrait point leur sens, et qu'il était voilé [PASC., Pens. XVI, 7, éd. HAVET]
Persécuteur voilé de tout parti opposé, il [le P. Lachaise] en parlait avec modération, en louait même quelques particuliers [DUCLOS, Œuvr. t. v, p. 116]
Il y a quelque chose de contenu, de voilé dans le caractère de lord Nelvil.... [STAËL, Corinne, IV, 1]
Fig. Dont l'éclat est amoindri.
Je l'ai trouvé, seigneur, au bout de cette allée Où la clarté du ciel semble toujours voilée [CORN., Rodog. v, 4]
Un brun roux, voilé d'une teinte verdâtre [BUFF., Ois. t. v, p. 427]
Il abonde en traits vifs, mais voilés [J. J. ROUSS., Confess. X]
Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire, à ses regards voilés je trouve plus d'attraits [LAMART., Médit. l'Automne.]
Voix voilée, voix qui n'a pas tout son timbre, tout son éclat. On dit de même : un organe voilé. Terme de manufacture. Porcelaine voilée, celle dont la blancheur est ternie par la flamme ou par toute autre cause.

VOILÉ, ÉE2

(voi-lé, lée) part. passé de voiler 2
Terme de marine. Qui porte une certaine voilure.
Au lieu d'être entièrement voilée en goëlette, l'Invincible porte sur son mât de misaine un phare complet de voiles carrées [XAVIER RAYMOND, Rev. des Deux-Mondes, 1er janv. 1864, p. 143]
Navire bien voilé, navire qui a des voiles convenables ou une bonne voilure.

VOILÉ, ÉE3

(voi-lé, lée) part. passé de voiler 3
Qui est gauchi.
Il ne reste plus qu'à dresser ces feuilles de fer étamées avec des maillets de bois, parce qu'elles se sont courbées et voilées par la chaleur de l'étain fondu [BUFF., Min. t. IV, p 170]