voluptuaire

VOLUPTUAIRE

(vo-lu-ptu-ê-r') adj.
Terme de droit. Il se dit des dépenses consacrées aux constructions, aux embellissements de luxe ou de fantaisie.
Si le vendeur avait vendu de mauvaise foi le fonds d'autrui, il sera obligé de rembourser à l'acquéreur toutes les dépenses, même voluptuaires ou d'agrément, que celui-ci aura faites au fonds [, Code civ. art. 1635]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Rembourcer la moitié de toutes les impenses, encore qu'elles fussent utiles seulement ou voluptuaires [, Coust. gén. t. I, p. 488]
    Actes lubriques et voluptuaires [PASQUIER, Ménophile, p. 71, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. voluptuaris, de voluptas, volupté.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    VOLUPTUAIRE. Ajoutez :
    Qui ne se fait que pour le plaisir.
    Les lieutenants de louveterie ne peuvent se livrer à une chasse purement voluptuaire [A. ROUSSET, Dict. des forêts, verbo louveterie.]

voluptuaire

VOLUPTUAIRE. adj. des deux genres. T. de Droit. Il se dit des Dépenses consacrées aux constructions, aux embellissements de luxe ou de fantaisie.